-- -- -- / -- -- --
Nationale

Sellal présente les opportunités d’investissement en Algérie

Sellal présente les opportunités d’investissement en Algérie

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a appelé hier les partenaires allemands à saisir les « grandes » opportunités qu’offre l’économie algérienne en exprimant son souhait de voir les relations entre les deux pays se hisser au rang d’un partenariat fort.

Dans son allocution d’ouverture d’une conférence de presse conjointe avec la chancelière allemande Angela Merckel, Sellal a rappelé les « grandes » opportunités d’investissement dans tous les secteurs dont dispose l’économie algérienne, qui a bénéficié d’une dynamique forte grâce aux programmes de développement lancés par le président de la République Abdelaziz Bouteflika.

Le Premier ministre a invité les partenaires allemands à « saisir ces opportunités » notamment dans le domaine des PME capables de contribuer à l’investissement productif et à la création de richesses et de postes d’emploi, au transfert de technologie et à la promotion de la formation professionnelle.

Sellal a considéré que le forum économique algéro-allemand, qui a été inauguré dans la matinée d’hier et « a enregistré une participation record des hommes d’affaires des deux pays », est une preuve de plus qui témoigne du grand intérêt accordé par les deux parties au développement et à l’élargissement des opportunités de partenariat et d’investissement.

« Ensemble, nous souhaitons développer ces relations dans tous les domaines, y compris le domaine culturel où nous sommes convenus de conclure un accord qui ouvrira la voie à une coopération fructueuse », a encore soutenu le Premier ministre, soulignant que « les mécanismes communs de coopération et de concertation dont nous disposons et qui se réunissent régulièrement autour de questions politiques, sécuritaires et économiques confortent davantage notre optimisme ».

Il a encore fait savoir que les entretiens « positifs » qu’il a eus avec la chancelière fédérale « ont permis d’évoquer tous les dossiers bilatéraux.

« Nous avons évoqué de nombreuses questions internationales ainsi que des questions d’intérêt commun », a déclaré le Premier ministre qui s’est félicité de la convergence de vues entre les deux pays, notamment en ce qui concerne la nécessité de privilégier, dans tous les cas, la voie pacifique dans le règlement des différends et conflits et de trouver les moyens d’asseoir la paix et la stabilité dans toutes les contrées du monde.

« Nous sommes très optimistes, voire convaincus d’atteindre cet objectif car nous avons la volonté politique et les moyens d’y parvenir. Nos relations jalonnées d’expériences multiples, réussies et constantes, consolident cette conviction », a t-il soutenu.

Le Premier ministre a été reçu par la chancelière allemande et s’est réuni avec le président du Parlement fédéral, Norbert Lammert. Lors de sa visitée officielle en Allemagne à l’invitation de la chancelière Angela Merkel, Abdelmalek Sellal a inauguré hier à Berlin le forum d’affaires algéro-allemand et il a co-présidé ses travaux, conjointement avec le secrétaire d’Etat parlementaire du ministère fédéral allemand de l’Economie et de l’Energie, Uwe Beckmeyern. Il a saisi l’occasion pour présenter un rapport sur le développement économique actuel en Algérie. 

Les opérateurs allemands intéressés par le grand Sud

La rencontre a vu une séance plénière suivie d’une réunion B2B (Business to Business) dans les secteurs de la mécanique, la sous-traitance automobile, l’électronique, l’électrique, l’agro-industrie, le transport maritime et ferroviaire, la construction navale, les énergies renouvelables, la pétrochimie, la chimie industrielle et les matériaux de construction.

Le forum a été sanctionné par plusieurs contrats de partenariat, notamment dans la fabrication de la pièce de rechange automobile avec Mercedes, mais Il y a eu également des contrats dans les domaines de l’hydraulique et du développement de l’agriculture dans le grand Sud.

« Près de 200 sociétés allemandes sont déjà implantées en Algérie et souhaitent élargir leurs activités, d’autres veulent investir dans de grands travaux en lien avec l’environnement notamment à Ouargla et El Oued, tandis que d’autres sont tentées par l’industrie agro-alimentaire dans le grand Sud et l’agriculture des grandes surfaces », a précisé à l’APS une source de la délégation ministérielle. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email