-- -- -- / -- -- --
Nationale

Sellal : «L’Algérie oeuvrera au règlement du conflit du Saharq Occidental»

Sellal : «L’Algérie oeuvrera au règlement du conflit du Saharq Occidental»

La position de l’Algérie vis-à-vis de la question du Sahara occidental a toujours été « claire et constante ».
Alger a toujours « soutenu » l’organisation d’un référendum d’autodétermination sous l’égide des Nations unies afin de poursuivre le processus de décolonisation », a affirmé le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, dans un entretien exclusif au mensuel Afrique-Asie dans son édition du mois de décembre.

« La position de mon pays sur cette question est claire et constante. Nous soutenons le processus pour l’organisation d’un référendum d’autodétermination ».

Il a assuré que l’Algérie « ne ménagera aucun effort et apportera, dans le respect de la légalité internationale, sa contribution au règlement de ce dernier dossier de décolonisation ». Il a indiqué à ce sujet que le peuple sahraoui a beaucoup trop souffert jusqu’à présent.

En outre, le premier ministre a précisé que la position de l’Algérie est attachée à la légalité internationale en vue d’apporter sa contribution pour le règlement de ce conflit qui oppose le peuple sahraoui au royaume du Maroc ».

Dans ce sens, le premier ministre affirme que l’Algérie n’est pas une partie prenante à ce conflit, comme le prétend le Roi du Maroc, à chaque sortie médiatique.

Sur un autre volet, concernant la situation que traversent les régions arabes et le Sahel, M. Sellal a révélé que la paix et la stabilité « constituent le socle indispensable de toute avancée démocratique ou développement socio-économique ; de même que seule la volonté souveraine et indépendante des peuples peut engendrer le progrès et la paix dans le monde ».

Par ailleurs, le Premier ministre a assuré que l’Algérie « soutient et soutiendra tous les processus politiques de dialogue inclusif et de réconciliation engagés par les pays amis et voisins », à l’instar du dialogue intermalien abrité par Alger depuis plus de 6 mois. La position de l’Algérie est basée sur le principe de la non-ingérence dans les affaires internes et le respect de l’intégrité territoriale de ces pays, a-t-il ajouté. 

Evoquant l’élection présidentielle en Tunisie, M. Sellal « s’est réjouie des conditions dans lesquelles s’est déroulée l’élection présidentielle en Tunisie », en espérant que « ce rendez-vous démocratique important constituera une étape majeure dans la marche de ce pays frère vers la stabilité et le progrès ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email