-- -- -- / -- -- --
Nationale

Sellal : «Il faut oublier l’économie pétrolière !»

Sellal : «Il faut oublier l’économie pétrolière !»

Le Premier ministre, en visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Tizi Ouzou où il a procédé à l’inauguration et au lancement de plusieurs projets, a insisté sur la nécessité de diversifier les segments de l’économie nationale, dans la conjoncture économique actuelle, et désormais
« oublier l’économie pétrolière ! ». 

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, accompagné de pas moins de cinq ministres, en l’occurrence Mohamed Bédoui, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Abdelmalek Boudiaf, ministre de la Santé et de la Population, El-Hadi Ould Ali, ministre de la Jeunesse et des Sports, Abdeslam Bouchouareb, ministre de l’Industrie, et Mohamed Aïssa, ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, en visite de travail et d’inspection à Tizi Ouzou, a déclaré sans ambages qu’« il faut oublier l’économie pétrolière ! ».

Cette déclaration, même si elle paraît sèche, n’est en fait qu’un euphémisme pour rappeler la nécessité de diversifier les segments de l’économie nationale.

C’est plus exactement à la pépinière de Tadmaït, où il a été reçu, que le Premier ministre a fait cette déclaration après avoir été grandement renseigné par le conservateur des forêts de la wilaya de Tizi Ouzou, Moussa Tabti, sur l’état des lieux et sur les perspectives en matière agricole et forestière.

Très satisfait de la situation sylvicole et agricole, vu ce qui est déjà réalisé et les projets arrêtés à réaliser dans la wilaya de Tizi Ouzou, le Premier ministre a toutefois insisté auprès des différents responsables concernés pour continuer dans cette dynamique et trouver de nouvelles pistes susceptibles d’être porteuses de richesses.

C’est avec le cœur « gros » Abdelmalek Sellal et son imposant cortège ont pris la direction de la ville des Genêts, plus exactement à l’ex-place du marché de gros où se déroule l’évènement « A l’année de la bibliothèque nationale ».
Les travaux d’aménagement du bâtiment ne sont pas encore terminés.

Aussi le Premier ministre s’est longuement entretenu avec les responsables chargés de gérer cette future bibliothèque. Ceux-ci l’ont informé que le bâtiment, R+6 sans compter les sous-sols, a des ailes de rayonnage d’une capacité de 10 000 livres. Abdelmalek Sellal, avec sa sérénité presque légendaire, a donné cette réplique : « Il faut porter ces ailes à une capacité de stockage de 20 000 livres et en réserver (une aile) spécialement pour les ouvrages de tamazight. »

C’est sur ces directives que le Premier ministre a pris la direction de la maison de la Culture Mouloud-Mammeri, où il a assisté à l’ouverture officielle du 2e colloque national autour du thème « Culture citoyenne dans le Coran ».

Le coup de starter de cette rencontre scientifique, qui a regroupé des universitaires, des chercheurs et des responsables des zaouïas, sera cependant donné par le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa.

Une fois les travaux de ce colloque déclarés ouverts, le Premier ministre et le cortège l’accompagnant ont pris la direction de l’hôpital privé Chahid-Mahmoudi (centre anti-cancer de 120 lits), sis au boulevard Krim-Belkacem (Nouvelle-Ville).

La visite a été concentrée sur les intérieurs de cet établissement hospitalier dont la modernité architecturale suscite l’admiration. Le Premier ministre s’est également renseigné avec exactitude sur la prise en charge des patients admis dans cet hôpital. Ensuite à Ath-Yenni, il a procédé à la mise en service de la distribution publique du gaz naturel du village d’Aggouni-Ahmed au profit de 1 500 foyers.

Par ailleurs, le Premier ministre a profité de sa présence à Ath-Yenni pour se recueillir sur la tombe de feu Mouloud Mammeri. Le cortège ministériel s’est rendu par la suite à Oued Aïssi, plus exactement à l’unité de production pharmaceutique de Novonordisk. Abdelmalek Sellal y a procédé à la pose de la première pierre du projet d’extension de l’usine.

Cette opération permettra à l’entreprise de produire dorénavant un milliard de comprimés journellement, ce qui suggère l’exportation de ce médicament.

La production actuelle de cette entreprise pharmaceutique est de 600 millions de comprimés par jour. Le coût de l’investissement dans cette opération d’extension est de 10 millions d’euros. L’étape suivante a été l’entreprise des industries électriques EPE/ELECTR-INDUSTRIES SPA, spécialisée dans la production de transformateurs électriques.

Le Premier ministre s’est fait présenter, par les responsables de l’entreprise, le plan de développement pour l’augmentation des capacités de production des transformateurs de grande puissance.

Après Oued-Aïssi, ce fut au tour de la zone industrielle de Thala-Athmane d’accueillir Abdelamlek Sellal et sa délégation. Le Premier ministre y a inauguré la briqueterie industrielle avec de clôturer sa virée par sa rencontre avec les investisseurs à la salle omnisports de la ville des Genêts.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email