-- -- -- / -- -- --
Nationale

Sellal à Riyad en quête d’investisseurs

Sellal à Riyad en quête d’investisseurs

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, effectuera aujourd’hui et demain une visite officielle en Arabie Saoudite dans le cadre des rencontres périodiques de dialogue et de concertation entre les responsables des deux pays.

Selon un communiqué des services du Premier ministre, « cette visite, rentre dans le cadre des rencontres périodiques de dialogue et de concertation entre les responsables des deux pays ».

« Elle permettra d’examiner et d’évaluer l’état des relations bilatérales ainsi que les voies et moyens de leur consolidation dans tous les domaines », ajoute la même source.

A ce titre, le Premier ministre prendra part, entre autres, à un forum économique destiné à encourager les opérateurs des deux pays à développer l’investissement productif et à multiplier les initiatives de partenariats susceptibles de renforcer davantage les relations d’affaires existantes.

Par ailleurs, la visite sera l’occasion, pour les deux parties, de procéder « à un large échange de vues sur un certain nombre de questions internationales et régionales d’intérêt commun ».

Une source proche du dossier tient par ailleurs à préciser que la coopération algéro-saoudienne reste « en deçà des attentes ». Hormis le secteur de l’immobilier, les échanges entre les deux pays, « deux grosses cylindrées » du monde arabe, ne sont pas assez développés, notamment dans le domaine agricole et industriel.

Les Saoudiens se disent prêts à investir 5 milliards de dollars par an

Cependant, il faut s’attendre à ce que le déplacement d’Abdelmalek Sellal à Riyad suscite l’intérêt du capital saoudien à s’investir davantage en Algérie.

Rappelons toutefois que pas moins de quatre projets d’investissements saoudiens, dont un hôpital, ont été annoncés au mois de mars 2016 en Algérie, lors d’un déplacement d’investisseurs de la péninsule arabique à Alger.

S’exprimant lors de la tenue à Alger de la 8e session du Conseil d’affaires algéro-saoudien, organisée par la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (Caci), le coprésident de ce conseil, le Saoudien Raed Ben Ahmed Al Mazroua, avait indiqué, en effet, que des hommes d’affaires de son pays étaient prêts à investir la colossale somme 2 milliards de dollars pour des investissements « dans le court et moyen terme ».

Les secteurs ciblés concernent la santé, l’immobilier et la mécanique de précision. Les Saoudiens se disent prêts à édifier un « grand » hôpital privé, qui sera réalisé, selon la partie saoudienne, dans la proche banlieue algéroise.

Cette structure sanitaire aux normes internationales prendra en charge l’essentiel des pathologies dont des maladies lourdes qui nécessitent souvent des transferts à l’étranger, France et Tunisie notamment.

Les hommes d’affaires saoudiens assurent avoir la capacité d’investir annuellement pas moins de cinq milliards de dollars en Algérie, « pour peu que les contraintes d’ordre bureaucratique soient levées ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email