-- -- -- / -- -- --
Nationale

Sellal à la Conférence de Paris

Sellal à la Conférence de Paris

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, représentera le président Bouteflika, à la 21e Conférence sur les changements climatiques, prévue aujourd’hui à Paris. C’est ce qu’a indiqué hier un communiqué des services du Premier ministre.

« Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a chargé le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, de le représenter aux travaux de la 21e Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP 21) qui doit se dérouler à Paris le 30 novembre 2015 et à laquelle prendront part les 196 parties qui ont ratifié la Convention », précise la même source.

Sellal sera accompagné du ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, et du ministre des Ressources en Eau et de l’Environnement, Abdelouahab Nouri », ajoute le communiqué.

La COP21, également connue sous le nom de la Conférence sur le climat à Paris, envisagera d’obtenir, pour la première fois en plus de 20 ans de négociations aux Nations unies, un accord universel juridiquement contraignant sur le climat, ayant pour but de maintenir le réchauffement climatique en-dessous de 2°C.

Le rendez-vous de Paris est présenté comme l’un des plus grands jamais organisé. Il est prévu que la conférence attire près de 50 000 participants, y compris 25 000 délégués officiels venant des gouvernements, des organisations intergouvernementales, des agences de l’UN, des ONG, et de la société civile.

La préoccupation au sujet du changement climatique a commencé au Sommet de la Terre en 1992 à Rio de Janeiro (Brésil), au terme duquel il a été adopté la « Convention de Rio » visant à mettre en place un projet destiné à favoriser une stabilisation des concentrations atmosphériques des gaz à effet de serre (GES) pour éviter une « interférence anthropique dangereuse avec le système du climat ». Il a été aussi initié la Conférence annuelle des Parties (Conférence of Parties, COP) chargée de réviser la mise en œuvre de la Convention.

La première COP eut lieu à Berlin en 1995, et depuis, des réunions importantes ont inclus la COP3 où le protocole de Kyôto fut adopté, la COP11 où le Plan d’Action de Montréal fut produit, la COP15 à Copenhague où un accord pour prolonger le protocole de Kyôto ne fut malheureusement pas réalisé, et la COP17 à Durban où le Fonds Vert pour le Climat fut créé. L’Algérie a été également touchée par les effets du changement climatique. Selon l’Institut international de développement durable (IISD), les données climatiques relevées dans le Maghreb durant le XXe siècle indiquent un réchauffement estimé à plus de 1°C avec une tendance accentuée au cours des 30 dernières années.

L’Algérie avait adhéré au protocole de Kyôto et a milité pour la révision à la hausse des mesures visant la réduction des émissions de gaz à effet de serre qui accentuent le réchauffement climatique. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email