-- -- -- / -- -- --
Nationale

Séisme d’Alger: une commission d’experts pour évaluer le vieux bâti

Séisme d’Alger: une commission d’experts pour évaluer le vieux bâti

Après le dernier séisme qui a secoué la capitale et sa périphérie vendredi dernier, une commission d’experts vient d’être mise en place pour évaluer les dommages causés au vieux bâti a indiqué l’APS. A cet effet, plus de 300 architectes ont été mobilisés pour assurer les travaux d’expertises nécessaires à l’évaluation préliminaire des bâtisses touchées dans les communes de Bologhine, La Casbah, Bab El Oued, Sidi M’Hamed et Bordj El Kiffan.

Cette opération vise en premier lieu à constater les dommages causés aux veilles bâtisses, en particulier celles datant depuis la période coloniale et ce, à travers l’établissement d’une fiche dans laquelle l’expert précisera la nature exacte du dégât occasionné à la structure, à ses fondations et aux escaliers. Notons que des moyens modernes de détection ont été mis en place au profit de l’Organisation nationale de contrôle technique des constructions (CTC) afin d’assurer une évaluation approfondie des dégâts.

A partir des résultats obtenus, une série de programmes de rénovation, de réhabilitation et éventuellement de démolition des bâtisses touchées seront entamés prochainement, selon l’APS. Il est à préciser que huit équipes sont déjà déployées afin d’expertiser quelque 1 816 maisons de La Casbah dans le cadre d’une opération spéciale de réhabilitation de la vieille médina qui connaît une forte densité démographique, en collaboration avec l’Office national de gestion et d’exploitation des biens culturels protégé «OGBC». Il est utile de rappeler que depuis 2008, 24 bureaux d’études ont été mobilisés visant à réhabiliter La Casbah, mais l’opération demeure très compliquée.

Ce dernier séisme était une opportunité pour les responsables de réfléchir à de nouvelles méthodes pour la prise en charge du vieux bâti et de mettre ainsi un terme aux habitats précaires ainsi qu’aux immeubles menaçant ruine qui restent le souci majeur des pouvoirs publics. Rappelons que le ministère de l’Habitat avait déjà lancé, depuis deux ans, une opération de réhabilitation du vieux bâti à Alger et qui a nécessité une enveloppe financière de 5 milliard de DA, où des travaux ont été entamés depuis un mois. Enfin, il semble que le séisme qui a frappé Alger la semaine passée a amené les autorités prennent toutes les mesures nécessaires visant à contenir la situation dans les plus bref délais.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email