-- -- -- / -- -- --
Nationale

Seddik Chihab : « Les APC doivent s’émanciper »

Seddik Chihab : « Les APC doivent s’émanciper »

Venu défendre les candidats et listes de son parti aux prochaines élections du 23 mois courant, le porte-parole du RND, Seddik Chihab,qui s’exprimait devant les militants et partisans de son parti, a appelé les Béjaouis à donner la chance à son parti pour voir ce dont il est capable de faire en cinq années.

« Je vous demande de nous donner une chance et nous mettre à l’épreuve et vous allez voir ce que nous ferons à Béjaïa durant les cinq prochaines années ».

Chihab rappelle que « le RND est toujours là pour porter le pays au rang des nations développées, soulignant que « son parti a souvent cédé sur certains aspects quand il s’agit de l’intérêt de la nation et pour que les institutions du pays restent debout ».

Au sujet du programme du parti, il fera remarquer que « celui-ci s’inspire de celui du président de la République ». S’agissant de la situation politique locale, il dira que « la population de Béjaïa a, trop longtemps, été otage d’une surpolitisation au détriment de son développement et du bien-être des citoyens ».

Il a précisé que son parti propose « des solutions concrètes » aux problèmes des citoyens en donnant, poursuit-il, « la priorité à l’emploi et au développement local ».

Sur les dernières décisions prises par le Premier ministre et non moins SG du RND, le chef en second du RND a qualifié la décision de recourir au financement non-conventionnel de « solution courageuse, dont les conséquences doivent être assumées par tous ».

Sur le rôle des APC, Chihab veut leur émancipation. Il dira : « Les prochaines assemblées populaires qui seront issues du scrutin du 23 novembre devraient être des assemblées d’expression démocratique et une base effective de la décentralisation ».

Il poursuivra : « L’APC doit être une institution créatrice de richesses qui répondra aux aspirations locales en matière d’investissements et de création d’emploi », précisant au passage que cette institution doit être moderne et ne doit pas s’occuper seulement des routes et des trottoirs, mais d’opérations importante.

Notons qu’auparavant, les têtes de listes APC et APW ont développé chacun le programme qu’ils défendent localement. Hocine Kerrouche, tête de liste du parti à l’APW, n’a pas hésité à décocher des flèches à ses rivaux des autres partis ayant présidé aux destinées de la wilaya durant plusieurs mandats.

Il a demandé de faire d’abord leurs bilans avant de venir dérouler leurs programmes. « Avant de venir nous proposer vos projets, dites-nous d’abord ce que vous avez fait durant vos mandats. » Il a ensuite appelé à déjouer le piège de « la bipolarité politique qui crée l’amalgame qui a déjà entravé sérieusement le développement local.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email