-- -- -- / -- -- --
Nationale

Sécurité et lutte contre la contrebande au menu

Sécurité et lutte contre la contrebande au menu

Le General Major Ahmed Boustila, commandant de la Gendarmerie nationale, a déclaré hier lors du colloque national pour l’évaluation du bilan d’activités au niveau national, qu’il y avait une activité intense en ce qui concerne la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes, à commencer par le terrorisme, le trafic d’armes, de drogue et de marchandises de tous genres, par ailleurs il a indiqué que prochainement la gendarmerie, renforcera son dispositif par des moyens humains et matériels, notamment par des sections de sécurité et d’intervention au niveau des frontières.

Sur la base de ces données, une feuille de route a été tracée ainsi que des plans d’activités de la Gendarmerie nationale dans le domaine de la sécurité routière, la sécurité des frontières et cela pour l’année 2015, pour une meilleure prise en charge des préoccupations sécuritaires des citoyens et la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes « La Gendarmerie nationale fait tout pour une meilleure sécurité des personnes des biens ainsi que la protection de l’économie nationale, elle va doubler sa présence aux frontières de l’Algérie avec ses pays voisins pour atteindre une couverture de plus de 90% dans ces zones ».

Il indiquera par ailleurs, que « d’importants renforts de ses troupes seront mobilisés, notamment des brigades des sections d’Intervention, qui seront opérantes avant la fin de l’année », a déclaré a la presse le lieutenant-colonel, chef de la cellule de communication, Abdelhamid Karoud.

Par ailleurs, les unités de la Gendarmerie nationale ont traité lors de l’année 2014, soit 93 327 affaires comprenant 4 499 crimes, 77 952 délits, et 3 307 contraventions ainsi que l’exécution de 7 569 mandats de justice.

Comparativement avec l’année 2013, la gendarmerie a constaté que les atteintes contre les personnes et les biens ont connu une baisse de 1%, et de 6,75 % en matière de personnes arrêtées, qui représentait un total de 95 272 en 2014 et de 89 246 en 2013.Les affaires traitées en matière de criminalité de droit commun, qui représentent 44,59% de l’activité globale, ont enregistré une hausse de 13,61% par rapport à l’année 2013.

En matière de criminalité organisée, qui représentent 12,23% de l’activité globale, une baisse de 16,30% a été enregistrée par rapport à l’année 2013. L’apport de la police technique et scientifique a permis l’élucidation de près de 20% des affaires criminelles.

Le lieutenant colonel Rouba Abdelkader a souligné hier, lors de la présentation du bilan des activités des unités de la Gendarmerie nationale durant l’année 2014 que, « le contexte criminogène dans notre pays, demeure caractérisé essentiellement par une délinquance et une criminalité de basses intensités, concentrées dans les agglomérations à forte densité de population. Elles se manifestent dans les proportions maitrisables.

Cependant, la criminalité organisée, particulièrement, le trafic de stupéfiants reste la menace principale sur la sécurité nationale, attestée par la tendance ascendante des saisies opérées ces dernières années et la connexion avérée des narcotrafiquants avec les organisations terroristes implantées au Sahel et dans le Sud-ouest de la Libye ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email