-- -- -- / -- -- --
Nationale

Sécurité aérienne : Un nouveau système d’atterrissage dans 20 aéroports

Sécurité aérienne : Un nouveau système d’atterrissage dans 20 aéroports

Les aéroports algériens vont bientôt se doter du top de la technologie en matière de sécurité aérienne. En effet, de nouveaux systèmesde navigation seront installés afin de garantir la sécurité des avions lors de l’atterrissage.

« Une vingtaine d’aéroports seront dotés de systèmes d’atterrissage aux instruments (ILS), qui assureront un atterrissage sûr aux avions », a annoncé avant-hier le ministre des Transports Amar Ghoul. Ce dernier a précisé que l’installation de ces systèmes se fera à partir de l’année prochaine au niveau des aéroports concernés. Il s’agit de 16 aéroports internationaux et 4 nationaux sur un total de 36 exploités dans la navigation aérienne civile, a indiqué M. Ghoul. Et d’ajouter que les 16 aéroports restants seront équipés avec ces systèmes dans les années à venir.

En outre, les contrats d’acquisition de ce système qui sera opérationnel au début de 2015 seront signés à la fin du mois en cours par l’Etablissement national de la navigation aérienne (ENNA). Cette opération vient s’ajouter aux nombreux projets que l’ENNA compte réaliser en vue d’améliorer la sécurité aérienne en Algérie.

Il convient de préciser que l’ILS ou bien l’Instrument Landing System est un système d’aide à l’atterrissage des appareils.Il informe le pilote des angles menant à la piste d’atterrissage par le moyen de radio-navigation pour faciliter l’atterrissage. Cette technologie est la plus préciseau monde utilisée pour l’atterrissage des avions. Ainsi, les avions peuvent atterrir même dans des conditions climatiques les plus critiques et difficiles.

De plus, plusieurs projets sont en cours d’élaboration par l’ENNA dans le but d’améliorer la sécurité aérienne et moderniser les aéroports du pays. Les projets en question sont la création de cinq tours de contrôle aérien, d’un centre régional de contrôle aérien à Tamanrasset, d’un laboratoire d’inspection, de quatre stations principales de radars, de 10 stations secondaires et de six stations de contrôle automatique.

Par ailleurs, concernant la décentralisation de la gestion des aéroports régionaux, le ministre a fait savoir que « plusieurs réformes seront engagées dans le domaine de l’organisation de l’espace aérien, à travers l’actualisation et la révision, à partir de 2015, de plusieurs décrets exécutifs ».

À savoir « les décrets exécutifs N°173-87, 174-87 et 175-87 du 11 août 1987 portant création des établissements de gestion des services aéroportuaires (EGSA) d’Alger, d’Oran et de Constantine « , a-t-il ajouté. 

En vertu de ces décrets, l’EGSA d’Alger est chargé de la gestion de 17 aéroports du centre du pays, celui d’Oran gère 11 aéroports de l’Ouest, tandis que celui de Constantine sera chargé de 7 aéroports de l’Est.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email