Santé publique : Nécessité d’impliquer les différents secteurs   – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Lifestyle Santé

Santé publique : Nécessité d’impliquer les différents secteurs  

Santé publique : Nécessité d’impliquer les différents secteurs  

L’amélioration de la prise en charge sanitaire des citoyens nécessite le renforcement de la mobilisation des différents départements ministériels dans l’intérêt général de la santé publique. C’est ce qu’a affirmé, ce mardi, Abdelhak Saïhi, ministre de la Santé. 

Lors de son allocution d’ouverture de ses travaux du Forum international sur la santé dans toutes les politiques, sous la thématique « La santé est l’affaire de tous », M. Saïhi a expliqué que le travail effectué par le secteur de la santé s’inscrit dans le cadre de l’accueil et de la prise en charge du malade, mais a assuré que le bien-être et la santé des citoyens nécessitent l’implications des autres secteurs.

Il a conforté ces propos en citant notamment la problématique des maladies à transmission hydrique, des maladies dues à la pollution et celles résultant des ravages de la drogue sur la société, qui nécessite impérativement une coordination étroite avec les autres membres du gouvernement.

Le ministre a aussi souligné l’importance des campagnes de sensibilisation et de l’éducation sanitaire dont l’efficacité a été démontrée sur le terrain.

Il a également mis en relief l’importance de renforcer la coordination au niveau des structures hospitalières, relevant que « nous avons toujours conçu nos hôpitaux comme des citadelles marquées par des cloisonnements entre les services ». Il a ajouté qu’« il faudrait concevoir des mécanismes qui permettent que tous les services travaillent en synergie dans un seul objectif, qui est celui d’une prise en charge efficace des patients et une meilleure accessibilité aux soins ».

Améliorer la gestion des établissements est également l’un des volets importants de la bonne gouvernance du secteur, a assuré le ministre, qui a affirmé qu’« il faudrait réajuster nos dépenses pour que la gestion soit plus efficace au profit des malades ».

Lors de son intervention, qui s’est déroulée en présence du président de l’Agence de sécurité sanitaire, le Pr Kamel Sanhadji, de la présidente du Conseil national économique, social et environnemental, Rabia Kherfi, et de représentants des ministères, d’organismes consultatifs, d’acteurs de la société civile, M. Saihi a ajouté que l’un des défis prioritaires à relever est celui d’améliorer l’accessibilité aux soins. Il a déclaré que « nous sommes déterminés à faire converger tous les efforts pour atteindre ces objectifs. Quand il y a une difficulté, il faut rapidement détecter le goulot d’étranglement dans le système de santé et trouver rapidement des solutions ».   

Ainsi, des efforts concertés sont nécessaires pour améliorer l’accès aux services médicaux de qualité et pour garantir que chaque citoyen bénéficie d’une bonne prise en charge sanitaire.

En outre, la lutte contre les maladies infectieuses et non transmissibles demeure une priorité absolue. Le renforcement des programmes de vaccination, la promotion de modes de vie sains et la gestion efficace des épidémies émergentes sont des axes stratégiques clés. L’Algérie fait face à des défis environnementaux croissants, qui ont un impact direct sur la santé publique, notamment la pollution de l’air, la gestion des déchets et les changements climatiques.

Une approche holistique et collaborative est nécessaire pour atténuer ces risques et promouvoir un environnement sain pour tous. Le forum a été organisé par le ministère de la Santé, le Conseil national économique social et environnemental (CNESE) ainsi que par l’Agence nationale de la sécurité sanitaire (ANSS), avec l’appui de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à Alger.

Il convient de noter que cette rencontre vise à introduire l’approche de « la santé dans toutes les politiques » de l’OMS et à la présenter aux différents acteurs nationaux, ainsi qu’à échanger des expériences entre les différents secteurs concernés, où plusieurs sujets liés à la sécurité routière, à la lutte contre les addictions, la lutte contre le surpoids et l’obésité, ainsi que la question des villes-santé sont abordés. A l’issue de la rencontre, les participants devront proposer des recommandations pour soutenir les plans et stratégies nationaux de santé publique, et ce dans le but d’améliorer la santé des citoyens.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email