-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Santé : De nouvelles infrastructures dans quatre wilayas

Santé : De nouvelles infrastructures dans quatre wilayas

Dans le but d’assurer une meilleure prise en charge sanitaire des citoyens, le ministre de la Santé, Abdelhak Saihi, a annoncé, ce jeudi à Alger, la réalisation de plusieurs structures sanitaires de proximité, universitaires et des services d’urgence, et ce dans quatre wilayas, à savoir Sétif, Illizi, Touggourt et Oran.

S’exprimant lors d’une séance plénière à l’Assemblée populaire nationale (APN), consacrée aux questions orales, le ministre a insisté sur l’impératif d’assurer une bonne prise en charge des citoyens dans ces quatre wilayas, et ce en mettant à leur disposition tous les moyens humains et matériels nécessaires en matière de santé.

Le premier responsable du secteur a déclaré que la réalisation de trois pôles sanitaires dans la wilaya d’Illizi est en cours d’étude, dans le but de fournir de meilleures prestations aux citoyens de cette région et de leur éviter les déplacements dans d’autres wilayas, et ce en application des instructions des hautes autorités.

Malgré les efforts consentis par l’Etat pour faire bénéficier la population de cette région de différentes structures sanitaires et de meilleures prestations médicales, cela reste insuffisant vu les conditions géographiques et climatiques dans cette région du Grand Sud, nécessitant, de temps à autre, l’intervention des unités médicales de l’Armée nationale populaire (ANP), notamment pour les campagnes de vaccination.

Il a également été question du programme de solidarité initié par la Direction générale de la Protection civile en 2020, prévoyant une contribution à la prise en charge médicale des populations des zones d’ombre et celles reculées. Grâce à cette opération, les habitants de ces régions, notamment les enfants, les personnes âgées et les malades chroniques, avaient bénéficié de consultations médicales gratuites et de produits médicamenteux.

Par ailleurs, concernant le besoin de la wilaya de Sétif d’un hôpital universitaire, M. Saihi a fait état « d’une étude pour la réalisation d’un nouveau CHU dans cette wilaya, dans le cadre de l’élaboration d’une nouvelle cartographie nationale sanitaire qui définira les besoins de chaque région en termes de ressources matérielles et humaines, en se basant sur des données démographiques, épidémiologiques, géographiques, environnementales et socio-économiques, outre les orientations du plan national de l’aménagement du territoire ».

Poursuivant dans le même ordre d’idées, le ministre a précisé que Sétif, qui compte quelques deux millions d’habitants, a bénéficié de spécialités médicales supplémentaires, en sus d’un service des urgences qui entrera bientôt en service ainsi que d’autres projets gelés qui seront relancés.

Rappelons que durant la période de la pandémie du coronavirus, les structures de santé de la wilaya de Sétif étaient, selon les dires de l’un des praticiens de l’hôpital, débordées par le flux des patients et ne répondaient pas aux besoins de la population. « Les structures du CHU étaient non seulement vétustes et saturées mais elles manquaient aussi de tout », a-t-il ajouté.  

Le même constat a été fait par un autre spécialiste, en l’occurrence le Pr Kamel Bouchenak, chef de service des urgences médicales et chirurgicales (UMC) du CHU de Sétif, qui avait signalé, à cette période-là, que « la situation est intenable. Avec uniquement trois lits de réanimation, les UMC, qui accueillent en moyenne 25 patients Covid-19/jour, sont débordés. Par manque de lits et d’équipements médicaux, nos malades dorment à même le sol ».

Pour la wilaya de Touggourt, le ministre a mis en avant « la prise en charge des revendications relatives à l’acquisition des ambulances, en attendant de renforcer le parc de la wilaya en véhicules 4×4, un scanner, ainsi que procéder à l’ouverture d’un hôpital pédiatrique et d’une autre structure de santé d’une capacité de 240 lits ».

Il convient de noter que l’hôpital en question va « apporter, selon le ministre, une valeur ajoutée au système de santé dans la wilaya de Touggourt, compte tenu des moyens mobilisés pour garantir un service de santé de qualité ». Le ministre a ajouté qu’il « constitue un pôle de santé par excellence, disposant de tous les équipements et matériels médicaux nécessaires et modernes, et bénéficiera d’un encadrement médical dans diverses spécialités ».

Quant à la wilaya d’Oran, le ministre a rappelé que les communes d’Aïn Turk et Bousfar connaissaient une surcharge en plein saison estivale, ajoutant qu’il a été décidé de doter Aïn Turk d’un service des urgences alors que Bousfar bénéficiera d’une polyclinique dans le cadre de la cartographie sanitaire d’Oran.

 

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email