Salon national des étudiants des arts et du patrimoine : L'entrepreneuriat au cœur de la dynamique culturelle – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Culture

Salon national des étudiants des arts et du patrimoine : L’entrepreneuriat au cœur de la dynamique culturelle

Salon national des étudiants des arts et du patrimoine : L’entrepreneuriat au cœur de la dynamique culturelle

La deuxième édition du Salon national des étudiants en arts et patrimoine s’est ouverte, ce mardi, à Riad El Feth à Alger. Tenue sous le thème « L’entrepreneuriat et son rôle dans la dynamisation de l’économie culturelle », la ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji, a souligné l’importance de l’ouverture à l’entrepreneuriat pour soutenir et orienter les étudiants du secteur vers la création de start-ups et de micro-entreprises.

Une convention de coopération entre la ministre de la Culture et des Arts Soraya Mouloudji et ministre de l’Economie de la connaissance, des Start-up et des Micro-entreprises Yacine El-Mahdi Oualid a été signée dans le but d’accompagner les étudiants des filières artistiques, notamment ceux des universités et des autres instituts de formation, dans leur parcours entrepreneurial. Elle permettra de faciliter leur insertion dans le monde des affaires et de contribuer ainsi au développement de l’économie culturelle et à la promotion du développement durable.

Cette initiative vise à dynamiser l’économie nationale en général et l’économie culturelle en particulier. Dans son allocution, la ministre a affirmé que l’intégration de l’entrepreneuriat dans le secteur culturel reflète la volonté du ministère de concrétiser les orientations du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui a appelé à soutenir à la fois l’entrepreneuriat et la numérisation. Elle a insisté sur le fait que ce salon s’inscrit dans le cadre de l’attention particulière que porte le secteur de la culture à la formation artistique.

La ministre a également salué les récentes initiatives prises par les institutions de formation sous la tutelle du ministère de la Culture et des Arts. Ces initiatives incluent l’ouverture de formations de troisième cycle, la création de laboratoires de recherche et la publication de revues scientifiques spécialisées.

Par ailleurs, Mouloudji a mis en lumière les efforts considérables déployés dans les ateliers de travail nationaux, qui ont duré une année entière, pour unifier et réviser les programmes de formation au sein des écoles régionales de musique et des arts plastiques.

Elle a souligné que le Salon national des étudiants constitue une entrée fondamentale pour les écoles et les institutsR. C., visant à promouvoir la performance pédagogique et à concrétiser une véritable ouverture sur leur environnement culturel, économique et social.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email