-- -- -- / -- -- --
Lifestyle

Salon El-Djazaïr Healthcare à Dakar : Réelle opportunité pour conquérir le marché africain 

Salon El-Djazaïr Healthcare à Dakar : Réelle opportunité pour conquérir le marché africain 

Le «succès» qu’a connu la première édition du Salon El-Djazaïr Healthcare de l’industrie pharmaceutique, tenu à Dakar, a encouragé plusieurs opérateurs algériens à exprimer leur ambition de conquérir le marché africain, et ce conformément à la nouvelle orientation économique de l’Algérie. 

Clôturé jeudi dernier, cet évènement dédié à la promotion de l’industrie pharmaceutique algérienne, auquel ont été invités à participer l’ensemble des opérateurs pharmaceutiques algériens, avait pour objectif de permettre à ces derniers de faire connaître leurs produits, leur savoir-faire et de se positionner sur le marché africain en termes de qualité et de capacités concurrentielles.

Présent à Dakar, le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Lotfi Benbahmed, a souligné la disponibilité de l’Algérie à produire des médicaments selon les besoins du Continent africain. «L’Algérie peut produire, pour les besoins du continent, les médicaments contre le paludisme, par exemple, au lieu d’aller les acheter de Chine, avec tout ce qu’a démontré la pandémie, notamment en termes de difficultés liées à la fermeture des frontières et au prix du fret», a-t-il expliqué. 

L’Algérie, qui a fait une démonstration de sa capacité de production dans l’industrie pharmaceutique, a clairement exprimé sa volonté de conquérir le marché africain et de travailler davantage pour que les médicaments puissent être acquis à l’intérieur du Continent africain. Ces objectifs peuvent être atteints notamment à travers la mise en œuvre de l’Agence africaine du médicament (AMA), dont l’Algérie prétend à abriter le siège. 

Plusieurs conventions ont été signées, lors de ce Salon, entre le ministère de l’Industrie pharmaceutique et le ministère sénégalais de la Santé et de l’Action sociale, mais aussi entre les opérateurs des deux pays. 

Cette première édition a connu la participation de 70 exposants dans le domaine de l’industrie pharmaceutique et parapharmaceutique, outre des représentants des secteurs de la banque, des transports et des assurances ainsi que des entreprises scientifiques et professionnelles.

Cette manifestation scientifique a été marquée par la présentation de 45 exposés scientifiques reflétant l’essor et le développement du secteur pharmaceutique en Algérie en matière de production, de lois et de couverture des besoins des citoyens.

En dépit de certains obstacles rencontrés, notamment liés au transport, les participants se sont félicités de l’écho positif suscité par cette édition, qui a été, selon le directeur de la société Tasdir, filiale de la SAFEX, Ali Ferrah, «un succès» vu l’affluence des visiteurs et des professionnels des pays africains en général et du Sénégal en particulier. 

Le président de la Fédération internationale pharmaceutique (FIP) pour la région Afrique, le Dr Prosper Hiag, a salué la production pharmaceutique algérienne, estimant que c’est un «exemple» à suivre pour les pays du Continent africain. 

Il a également appelé à «conjuguer les efforts pour la promotion de cette industrie afin de protéger les peuples de la région des maladies auxquelles le continent est confronté et de réaliser la sécurité sanitaire».

Il convient de noter que la société Tasdir a fait appel à des compétences algériennes et aux services locaux pour l’organisation de cette manifestation.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email