-- -- -- / -- -- --
Culture

Salon du livre de Boudjima: Mohand Ouyahia à l’honneur

Salon du livre de Boudjima: Mohand Ouyahia à l’honneur

C’est devant un public nombreux qu’a été donné, jeudi dernier dans la bibliothèque communale de Boudjima, le coup de starter de la troisième édition du livre et du savoir.

Cette manifestation scientifique et culturelle, programmée pour une durée de trois jours, est dédiée au célèbre dramaturge Abdellah Mohia, connu sous l’appellation artistique Mohand Ouyahia, décédé en 2004.

« Quand Mohia s’invite à Boudjima », tel est le thème sous lequel a été placée cette rencontre organisée par l’APC, en collaboration avec le mouvement associatif de cette commune rurale. Ce rendez-vous scientifique, littéraire et artistique a été également une occasion pour baptiser la bibliothèque communale de Boudjima au nom d’Abdellah Mohia.

Les membres de la famille du défunt artiste, invités à cette rencontre, notamment ses deux frères Mouloud et M’henna, n’ont pas caché leur « grande émotion et leur satisfaction de voir un tel édifice culturel porter le nom de celui qui a œuvré dans l’anonymat pour la promotion du théâtre d’expression amazigh ». Pas moins de 16 maisons d’édition et plus d’une trentaine d’écrivains issus des wilayas de Tizi Ouzou, Béjaïa, Alger et Constantine se sont impliqués dans cette manifestation, ont indiqué les organisateurs.

A noter que des tables rondes, des conférences, des ventes dédicace ainsi que des ateliers étaient inscrits au programme, sans compter l’exposition permanente de livres et autres documents d’intérêt littéraire et poétique.

Cette première journée, après son ouverture officielle, a été marquée effectivement par une table ronde animée par Saïd Chemakh et Amar Laoufi autour du thème « la vie et l’œuvre de Mohia ». Nourredine Bellal et Rachid Oulebsir étaient également programmés pour deux conférences.

Le premier cité devait en animer une autour du thème « Le roman kabyle en regard sur le genre littéraire, entre perspective d’écriture et situation éditorialiste », et le second autour du thème « Aux origines du théâtre : paramètres et pièces de masques dans les rituels cosmogoniques kabyles ».

La journée du vendredi devait également traduite par une série de conférences, dont celle de Rachid Hammoudi sur le rôle des médias dans la promotion du livre. Pour sa part, le Dr Saïd Sadi devait présenter dans l’après-midi son livre « Algérie, l’échec recommencé » ; une présentation qui devait être suivie d’une vente dédicace.

La journée d’aujourd’hui sera marquée par l’animation d’une table ronde sur la critique littéraire et de deux conférences qui porteront sur la traduction littéraire et l’officialisation du tamazight.
Ces thèmes seront développés respectivement par Amine Zaoui, Youcef Merahi et Hand Sadi. Autrement dit, l’officialisation du tamazight sera vue et jugée sous un angle purement littéraire et aucunement sous l’angle juridique.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email