Vers une gestion intelligente des déchets – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Vers une gestion intelligente des déchets

Vers une gestion intelligente des déchets

La gestion des déchets apparaît comme une question particulièrement importante, notamment avec l’extension du tissu urbain et la croissance de la population. Toutes les nouvelles technologies qui pourraient servir à la gestion des déchets doivent être étudiées, dans le but est de réussir à recycler un maximum d’ordures, de limiter les transports de collecte et de débarrasser les milieux urbains des milliers de poubelles qui trônent sur les trottoirs.

Lors de la 3ème édition du « Salon algérien virtuel des déchets », la ministre de l’Environnement Samia Moualfi, a indiqué les technologies modernes constituent « un axe essentiel » pour une meilleure valorisation des déchets en tant que richesse génératrice d’emploi, mettant en avant la disposition de son secteur à accompagner la création des entreprises activant dans ce domaine.

La première responsable du secteur a réaffirmé « la disposition de son secteur à accompagner la création des entreprises activant dans le domaine de recyclage et de la valorisation des déchets par la prise de décisions à même d’aplanir les difficultés qui peuvent entraver l’investissement dans ce domaine prometteur ».

Elle a rappelé que la valorisation et l’exploitation économique des déchets génèrent 151 milliards de DA/an pour les déchets ménagers et 18,66 milliards de DA pour les pneus usagés, les huiles et les batteries, outre des opportunités d’emploi offertes.

La ministre a également fait état de 14.000 entreprises activant dans le domaine de la valorisation des déchets, indiquant que l’investissement dans ce domaine requérait « une plus grande impulsion ».

L’organisation de ce salon s’inscrit dans le cadre de la concrétisation des instructions du président de la République relatives au soutien et à l’encouragement des investissements dans le domaine de la transformation et du traitement des déchets, eu égard aux défis économiques et socio-environnementaux imposés.

Organisé sous le thème « Pour la promotion de l’investissement dans les déchets », coïncidant avec la Journée mondiale de l’environnement le 5 juin de chaque année, le lancement des manifestations de ce salon s’est déroulé en présence des représentants de différents secteurs ministériels, des organisations patronales et de l’ambassadeur de la Corée du Sud en Algérie, M. Kim Chang-Mo.

Dans son allocution, l’ambassadeur sud-coréen en Algérie a relevé l’importance d’organiser de tels salons en vue d’intensifier la coopération dans le domaine de la gestion des déchets, affirmant que l’Institut coréen d’industrie et des technologies environnementales « KEITI » accompagne le ministère dans toutes ses initiatives liées à la gestion et à la valorisation des déchets.

De son côté, Le DG de l’Agence nationale des déchets (AND), Karim Ouamane a considéré que l’organisation de cette troisième édition du salon virtuel des déchets permettrait « d’améliorer les voies et les opportunités d’investissement sur le marché des déchets afin d’y apporter de la valeur ajoutée ».

Au cours de ce salon virtuel, il sera question des dernières technologies adoptées dans le domaine de la valorisation et de la gestion des déchets, tout en offrant aux jeunes porteurs d’idées la chance de soulever leurs préoccupations et d’échanger avec des experts, des spécialistes et des acteurs dans le domaine de l’environnement, a-t-il expliqué.

Participeront à ce salon, quelque 100 exposants algériens et d’autres étrangers venus entre autres de Tunisie, du Cameroun et de Corée du Sud.

Pour sa part, Mme. Nadia Chioukh, représentante du Commissariat aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique (CEREFE), a mis en avant l’importance du recyclage et de la valorisation des déchets, devenus, a-t-elle soutenu, « un des plus grands domaines d’investissement et un des enjeux environnementaux et économiques ».

Pour Mme. Chioukh, la valorisation énergétique des déchets a un rôle important dans la préservation des ressources naturelles et la limitation des émissions de gaz à effet de serre.

Pour sa part, le représentant de l’ANADE a souligné que son agence était soucieuse d’encourager l’entrepreneuriat vert à travers la création de start-up dans le domaine de gestion et de valorisation des déchets ainsi que la levée des obstacles.

Ce salon virtuel focalisera sur la promotion de l’investissement en matière de gestion des déchets et la promotion de l’économie circulaire. Cet évènement a vu la participation d’opérateurs économiques privés et publics, la société civile ainsi que des chercheurs dans la gestion des déchets.

Des conférences seront animées, en marge du salon, par des experts locaux et internationaux sur le développement de la filière « valorisation des déchets ».

Le salon se veut également un espace de débat et d’interaction entre les opérateurs et les jeunes activant dans le domaine de la valorisation des déchets pour qu’ils puissent exprimer leurs préoccupations aux cadres et spécialistes en la matière.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email