-- -- -- / -- -- --
Nationale

Salon algérien de l’ameublement : La production locale mise en exergue

Salon algérien de l’ameublement : La production locale mise en exergue

Durant quatre jours, les professionnels de l’ameublement et de la décoration ont exposé leur production lors du Salon algérien de l’ameublement et accessoires du meuble. La production locale a toute sa place sur le marché ; reste à travailler plus le design et s’ouvrir sur ce qui se fait à l’international pour répondre aux besoins de la clientèle locale et surtout pouvoir se faire une place au-delà des frontières.

La manifestation, qui a regroupé plus de 70 exposants, producteurs locaux et importateurs, vise à mettre en avant la production nationale, et offrir aux consommateurs algériens une large gamme de produits. C’est ce qu’a indiqué Amina Bouraoui, organisatrice de ce Salon, affirmant l’intérêt grandissant pour ce secteur, d’où l’augmentation de l’espace d’exposition le portant à 6 000 m2, alors qu’il n’était que de 2 000 m2 l’année dernière. Soulignant le succès de l’édition passée avec pas moins de 40 000 visiteurs, Mme Bouraoui se dit satisfaite de cette 2e édition d’autant que les exposants ont exprimé leur satisfaction. Néanmoins, architecte d’intérieur qu’elle est, elle recommande aux producteurs locaux d’améliorer le design et de s’ouvrir sur le marché international, car, dit-elle, le consommateur algérien est devenu de plus en plus exigeant et il est très influencé par ce qui se fait ailleurs dans le monde, d’où sa préférence pour les meubles d’importation. Pour cela, elle préconise des collaborations et des formations à l’étranger pour acquérir le savoir-faire, etainsi devenir plus compétitif et attirer les Algériens, grands consommateurs de meubles, vers le produit made in Algeria. Selon elle, le message est bien compris par ces producteurs qui commencent à apporter une touche moderne à leurs produits, sans pour autant tourner le dos aux traditions, comme cela peut bien être constaté sur les objets de décoration exposés qui retracent l’identité algérienne dans toute sa diversité.

Du côté des exposants, il est question surtout de se faire connaître et de se faire une place sur le marché local et pourquoi pas, envisager l’exportation, notamment vers le marché africain, surtout que le produit local n’a rien à envier à celui importé. C’est d’ailleurs ce qu’a affirmé M. Elhadj, représentant de Mobis meuble, fabricant local de meubles, qui est passé d’importateur de meubles à fabricant. « Nos produits sont très compétitifs en matière de prix et qualité », a-t-il fait savoir, soulignant la nécessité de changer les mentalités en faisant confiance à la production locale. Pour cette entreprise qui a subi les conséquences de l’interdiction d’importation des meubles, décidée par les autorités pour d’une part baisser la facture d’importation et d’autre part encourager la production nationale, le produit local a toute sa place sur le marché.

Même son de cloche chez Salis meuble, qui est également un fabricant local de meubles. Pour la chargée commerciale de l’entreprise, Mme Ismail Radia, la production locale peut bien répondre à tous les goûts de la clientèle locale. Plus que cela, l’entreprise qui dispose de plus de 150 modèle de Salons aspire se faire une place au-delà des frontières, surtout que ses produits sont déjà présents sur le marché tunisien. Chez Ixina, enseigne de distribution et de vente de cuisines équipées d’origine belge, on s’est également lancé dans la production locale, cela après l’arrêt de l’importation en 2017.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email