Saison estivale : Comment prévenir les risques sanitaires – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Saison estivale : Comment prévenir les risques sanitaires

Saison estivale : Comment prévenir les risques sanitaires

Face aux risques sanitaires de la saison estivale, souvent synonyme de recrudescence de pathologies liées à la chaleur et aux grands regroupements, l’Institut national de la santé publique (INSP) a pris les devants en organisant une rencontre régionale dédiée à la prévention des risques sanitaires.

D’une durée de deux jours, cette rencontre, qui s’est clôturée ce mercredi à Sétif, a réuni une centaine d’intervenants spécialistes de la santé publique issus de douze wilayas de l’est du pays, tous mobilisés pour l’application de la stratégie commune de lutte contre les dangers sanitaires qui guettent la population durant cette période sensible. A cette occasion, le Pr Abderrazak Bouamra, directeur général de l’INSP, a appelé au « renforcement des mesures préventives des risques sanitaires liés à l’été, dont les intoxications alimentaires, les maladies à transmission hydrique pouvant prendre une dimension épidémique, les zoonoses et les noyades ».

Il a également mis l’accent sur d’autres maladies qui pourraient être liées à cette période estivale telle que les maladies dermatologiques, mettant en exergue d’autres facteurs de risque tels que les regroupements familiaux qui génèrent également des conditions favorables au développement de ces pathologies particulières à la saison estivale.

Le Pr Abderrazak Bouamra a relevé que « tous ces problèmes sanitaires sont liés à l’hygiène de milieu et pèsent lourdement sur l’Etat. Que cela soit à cause de la morbidité que ces maladies entraînent mais aussi du coût élevé qu’elles génèrent et qui grèvent le budget des services de santé ».

De son côté, le Dr Amel Boughoufala, responsable de la surveillance des maladies contagieuses à l’INSP, a insisté sur l’importance de l’hygiène dans le processus d’acheminement des aliments et de l’eau jusqu’au consommateur, notamment pour les restaurants universitaires, les cantines scolaires et lors des fêtes. L’intervenante a relevé l’importance de l’hygiène dans la prévention des risques sanitaires de l’été, dont le nombre a atteint en 2023 plus de 11 000 cas d’intoxications collectives et individuelles.

Organisée en collaboration avec le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, le ministère du Commerce et de la Promotion des exportations, la Direction régionale de la Protection civile et le Croissant-Rouge algérien (CRA), cette rencontre a été marquée par une quinzaine de communications, données par des experts de l’INSP ainsi que les ministères de l’Intérieur et du Commerce. Elles ont notamment porté sur les risques sanitaires, les méthodes de traitement des intoxications alimentaires, les accidents de la route et les noyades. En outre, un atelier de formation des participants à la prévention et aux réactions à avoir face aux divers risques de la saison estivale a été encadré par la direction locale de la Protection civile.

Dans le cadre de la campagne de prévention des risques sanitaires, lancée dès la fin de juin, le ministère de la Santé a insisté sur l’importance de respecter les règles d’hygiène élémentaires pour prévenir les intoxications alimentaires. Il a précisé que ces règles simples mais efficaces contribuent à sauver des vies et protéger les citoyens des risques de complications dues aux intoxications.

Parmi les mesures préconisées, la plus basique étant le lavage régulier des mains avec du savon et de l’eau, surtout avant et après la préparation des repas, après être allé aux toilettes et après avoir été en contact avec des animaux. Il a également été préconisé le nettoyage minutieux des fruits et légumes avant de les consommer et la cuisson des viandes à une température interne suffisante pour éliminer les bactéries pathogènes. Le ministère de la Santé a également insisté sur l’importance du respect de la chaîne de froid, avec la conservation des aliments à une température minimum de 4° C. Concernant la congélation des aliments, la directive du ministère insiste sur le fait de ne jamais décongeler les viandes à température ambiante mais de les mettre dans le réfrigérateur.

En plus de ces mesures de prévention individuelle, les différents acteurs impliqués dans la prévention des risques sanitaires ont également mis en place un certain nombre de dispositifs pour faire face aux risques durant la saison estivale. Ces mesures incluent notamment le renforcement des contrôles sanitaires dans les restaurants, les cantines scolaires, les espaces de restauration, les plages et les piscines, ainsi que le déploiement d’équipes d’inspection chargées de veiller au respect des normes d’hygiène et de salubrité dans les établissements concernés.

Le ministère de la Santé a également mis en état d’alerte maximale des structures de santé, avec un aménagement particulier des services d’urgences médicales, notamment au niveau des wilayas côtières.   

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email