Saisie « historique » de comprimés psychotropes dans quatre wilayas – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Saisie « historique » de comprimés psychotropes dans quatre wilayas

Saisie « historique » de comprimés psychotropes dans quatre wilayas

Une des opérations de saisie les plus importantes dans toute l’histoire de la Sûreté nationale a été menée par le service central de lutte contre le trafic illicite de stupéfiants (SCLTIS), à la veille du mois sacré de ramadhan. Il s’agit de la saisie de près de 1 600 000 comprimés psychotropes destinées à la contrebande, et ce dans les wilayas de Annaba, Oran, Ouargla et Alger. C’est ce qu’a indiqué un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

La DGSN vient de déjouer ce qui s’apparente à un véritable complot qui se trame contre la jeunesse algérienne. A la veille de ce mois de ramadhan, les services de sécurité ont mis la main sur une grosse quantité de psychotropes, estimée à 1 600 000 unités, a indiqué un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale.

Cette opération d’envergure est considérée comme étant « une première dans l’histoire pour la Sûreté nationale », selon la même source. La DGSN a précisé que « cette quantité énorme de capsules de psychotropes était destinée à la contrebande dans les wilayas de Annaba, Oran, Ouargla et Alger », ajoutant que «1 200 000 de ces capsules ont été saisies dans une seule opération ».

Les enquêteurs du service central de lutte contre le trafic illicite de stupéfiants (SCLTIS) ont révélé, dans un reportage vidéo, le plan insidieux mis en place par un réseau criminel composé de dix individus, dont un couple marié, qui préparait un coup fatal ciblant les jeunes algériens à travers la commercialisation d’une quantité importante de substances psychotropes de type Prégabaline, et ce à partir de Tamanrasset.

Ce reportage a montré le rôle de chaque élément de ce réseau dont « le cerveau, actuellement en état de fuite en France, fait l’objet d’un mandat d’arrêt international », outre « les bénéfices colossaux générés par cette activité criminelle dangereuse ».

Il convient de rappeler que plusieurs opérations ont été menées par les services de la Sûreté nationale dans le cadre de la lutte contre le trafic de stupéfiants.

En janvier 2023, 1 483 comprimés psychotropes avaient été saisis et quatre individus ont été arrêtés pour leur implication présumée dans un trafic de psychotropes lors d’opérations distinctes menées par la brigade de recherche et d’intervention (BRI) relevant de la sûreté de wilaya de Ghardaïa, selon un communiqué de la cellule de communication et des relations publiques de ce corps constitué.

Selon la même source , la première quantité de 1 318 comprimés a été découverte dans les bagages d’un passager d’un bus effectuant la liaison Hassi Messaoud – Alger, alors qu’une autre quantité estimée à 120 comprimés a été retrouvée dans les bagages d’un autre passager, lors d’une opération de fouille préventive effectuée par ces services dans le cadre du plan de lutte contre la criminalité et la préservation des personnes et des biens, lancés par les services de la Sûreté nationale durant la nuit du Nouvel an, avant de procéder à l’arrestation des deux mis en cause.

45 capsules de psychotropes avaient été également saisies en possession de deux individus à bord d’une moto gros cylindre lors de la même opération, avait indiqué la même source, ajoutant que la moto utilisée pour le transport et la commercialisation de ce produit prohibé avait également été saisie.

Quatre individus âgés entre 20 et 37 ans avaient été présentés devant le parquet de Ghardaïa, après instruction d’une procédure judiciaire à leur encontre pour « trafic et détention de psychotropes à des fins de commercialisation, introduction illégale en contrebande de produits pharmaceutiques sans aucune autorisation de mise sur le marché (AMM) délivrée par les services compétents ».

L’opération s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par les services sécuritaires en vue d’assécher les sources d’approvisionnement et de trafic de drogue et de psychotropes au niveau national, selon la même source.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email