-- -- -- / -- -- --
Nationale

Saisie de près de 2,6 millions de pétards à Sétif

Saisie de près de 2,6 millions de pétards à Sétif

Deux millions six cent mille unités pyrotechniques est la prise opérée ces deux derniers jours par le groupement de la Gendarmerie nationale de Sétif. Etiquetée de plaque tournante de ce type de trafic, la capitale des Hauts Plateaux vient en tout cas de confirmer ce « statut ».

Evaluée à trois milliards de centimes, cette prise constitue la plus importante, à en croire une source sécuritaire, réalisée à l’approche des fêtes du « Mawlid ». L’intervention de plusieurs brigades appartenant à au moins quatre communes a été nécessaire pour ce coup de filet.

La plus importante prise a été réalisée par les brigadiers d’Aïn Ouelmene où pas moins de 2,5 millions d’unités ont été saisies à bord d’un véhicule utilitaire.

Les gendarmes ont aussi réussi à, mettre la main sur 25 000 pétards dans la commune d’El Eulma, à l’est de Sétif, 26 000 à Aïn Arnet à bord d’un véhicule roulant sur l’autoroute Est-Ouest, à proximité de l’aire de repos « Les Babors » à l’ouest de la ville de Aïn El-Fouara, et un peu plus de 39 000 unités dans la commune de Beida El-Bordj. L’opération a aussi permis l’arrestation de cinq personnes, apprend-on par ailleurs.

Interdits par la loi depuis des années, des « engins « pyrotechniques, des pétards de différents calibres dont des bâtons de dynamite, des mini-roquettes, « saroukh Benladen », des « Daeche » et des « ras Zidane », des fusées éclairantes (fumigènes) et même des feux d’artifice destinés à être manipulés par des experts, continuent d’inonder les souks de la quasi-totalité des villes algériennes à l’approche de la fête commémorant la naissance du Prophète (qsssl).

La perméabilité des frontières pose de véritables soucis aux services chargés de lutter contre le fléau. L’utilisation de ces produits, dont des bougies, à la même occasion avait été à l’origine l’année dernière d’une dizaine d’incendies circonscrits par la Protection civile, dont cinq à Alger, et avait fait plusieurs dizaines de blessés dont certains avaient carrément perdu l’usage de membres (œil, main). Un enfant avait eu le visage défiguré à Jijel. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email