-- -- -- / -- -- --
Nationale

Said Bouteflika, Hamel et Bedoui devant la Cour suprême

Said Bouteflika, Hamel et Bedoui devant la Cour suprême

Le juge d’instruction du tribunal de Bir Mourad Raïs chargé de l’enquête judiciaire sur des atteintes au foncier agricole s’est dessaisi du dossier.

Cette décision était attendue par les observateurs, en raison du statut des personnalités incriminées, qui occupaient des postes de responsabilité dans la hiérarchie administrative de l’État, et qui avaient un important pouvoir décisionnel. Cette enquête concerne notamment l’ancien DG de la Sûreté nationale, le général-major Abdelghani Hamel, l’ancien Premier ministre Noureddine Bedoui, l’ex-ministre des Finances Baba Ammi, le frère de l’ex président de la République, Said Bouteflika.

Le dossier qui implique également des ex-cadres et trois walis sera remis lors des prochains jours au conseiller rapporteur de la Cour Suprême via le procureur général près la cour d’Alger. Les concernés sont poursuivis pour plusieurs chefs d’inculpation entre autres trafic d’influence, abus d’autorité, passation de marchés non réglementés, octroi d’indus avantages, utilisation de la profession à des fins personnelles. Ces ex-cadres de l’Etat sont, par ailleurs, incriminés pour s’être accaparé de terres agricoles pour les transférer ensuite en habitations individuelles et usines à travers plusieurs villes côtières du centre du pays. Des dizaines d’hectares de terres agricoles se sont devenus, en un laps de temps très court, des terrains constructibles, grâce à de multiples réseaux complexes, des complicités au plus haut niveau et un trafic d’influence avéré.

Ils seront convoqués par l’un des conseillers rapporteurs de la Cour Suprême pour répondre aux graves accusations portées sur eux. Ces accusations sont consignées dans le rapport de l’enquête préliminaire menée par les services de la brigade des investigations de la gendarmerie nationale de Bab Edjedid.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email