-- -- -- / -- -- --
MENASahel

Sahara occidental : Le Polisario va acquérir des drones armés

Sahara occidental : Le Polisario va acquérir des drones armés

Le Polisario va acquérir bientôt des drones militaires, aux différentes capacités offensives, dans sa guerre contre les forces d’occupation marocaines. C’est le ministre de l’Intérieur de la République sahraouie, Omar Mansour, qui a révélé l’information, lors d’un entretien en marge de sa visite officielle en Mauritanie.

Selon le responsable sahraoui, que le gouvernement de la RASD incorporera bientôt des drones armés pour lutter contre les unités marocaines te leurs cantonnements dans le territoire occupé. “L’armée sahraouie va bientôt utiliser des drones armés dans la ‘guerre d’usure’ au Sahara Occidental”, annonce le ministre sahraoui depuis Nouakchott.

Avec ces acquisitions de qualité, le Polisario va changer les donnes de la guerre au Sahara occidental et un certain équilibre militaire sera opéré, en dépit des moyens mis par le Makhzen dans sa guerre d’occupation et ses accords d’assistance militaire, technologique et de renseignement avec l’entité sioniste.

Il a également affirmé les drones marocains ne tuent que des civils sahraouis, mauritaniens et algériens. “Son incorporation dans la guerre du Sahara Occidental n’a pas du tout affecté notre armée”, souligne-t-il, faisant référence aux crimes commis il y a quelques mois par le Maroc à la suite de raids commis par ses drones contre des commerçants et camionneurs civils.

Dans ce contexte, il faut souligner que ce sont les FAR qui ont commencé par utiliser des drones, de fabrication française, mais remodelés par Israël. Les drones marocains ont fait leur apparition au Sahara occidental, il y a juste un an et demi, après la fin du cessez le feu et le déclenchement d’une nouvelle guerre à partir de Guerguerat, au sud du territoire sahraoui et à la limite des frontières avec la Mauritanie. Depuis, les FAR ont multiplié les opérations avec leurs drones, assassinant l’un parmi des hauts cadres militaires du Polisario.

Sur le front de combat, le ministre sahraoui a indiqué que les forces d’occupation marocaines subissent des pertes humaines à la suite des bombardements quotidiens dirigés par l’Armée de libération sahraouie. ”Le Maroc saigne silencieusement à mort dans la guerre contre la République sahraouie. Il y a des dizaines d’officiers et de soldats marocains qui tombent quotidiennement sur le mur de la honte”, a confirmé le ministre sahraoui.

Le responsable a souligné que le Maroc a créé des unités de police pour capturer les soldats fuyant le champ de bataille au Sahara Occidental. “L’armée marocaine a créé une brigade spéciale de police militaire pour persécuter les soldats fuyant le champ de bataille au Sahara Occidental”, a déclaré Mansour.

 “Il y a des dizaines de soldats et officiers marocains qui tombent quotidiennement sur le mur de la honte, on a même leurs noms et leurs grades”, a-t-il assuré.

Mansour a également évoqué le plan de règlement des Nations unies signé dans les années 1990 entre le Front Polisario et le Maroc. “Nous avons signé un cessez-le-feu avec le Maroc en 1991 avec plus de 4.000 prisonniers de guerre marocains capturés, alors que le Maroc n’a capturé que 66 soldats sahraouis. Qui a été vaincu ?”, s’interroge le ministre sahraoui de l’Intérieur.

Mansour a conclu en demandant “Jusqu’à quand ?” en référence à la dissimulation par le régime marocain de ses victimes. “Le Maroc et le Sahara occidental sont deux pays différents et séparés et la bataille juridique, militaire et politique continue (…)”, souligne-t-il.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email