-- -- -- / -- -- --
Nationale

Sahara occidental : Guterres veut relancer les négociations

Sahara occidental : Guterres veut relancer les négociations

Le secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (ONU), Antonio Guterres, a souligné la nécessité de mettre fin au conflit au Sahara occidental, exprimant son engagement à lancer le processus de négociations entre les deux parties du conflit (le Front Polisario et le Maroc) à la faveur d’une « nouvelle dynamique », et ce afin de parvenir à un règlement politique garantissant le droit du peuple du Sahara occidental à l’autodétermination, a fait savoir hier l’APS.

Dans son rapport sur la question du Sahara occidental présenté lors de la 72e session de l’Assemblée générale de l’ONU, M. Guterres, a souligné « la nécessité de mettre fin au conflit au Sahara occidental dans les plus brefs délais afin de permettre à la région de faire face aux menaces sécuritaires, aux défis économiques et aux souffrances humaines de façon coordonnée et humaine ».

M. Guterres a affirmé, encore une fois, son engagement « à relancer le processus de négociations avec une nouvelle dynamique et un nouvel esprit, afin de parvenir à une solution politique définitive et acceptable par les deux parties du conflit (le Polisario et le Maroc) et garantir au peuple sahraoui son droit à l’autodétermination dans un contexte conforme aux principes de la Charte de l’ONU et à ses objectifs.

En dépit des réalisations de deux envoyés spéciaux consécutifs au Sahara occidental, en faveur de la création d’un cadre adéquat pour la résolution de cette crise, les deux parties en conflit trébuchent toujours et n’arrivent pas à un accord.

Cet état de fait est dû, essentiellement, à l’intransigeance du régime marocain qui vise à gagner du temps et à maintenir le statu quo.

Une telle situation va certainement profiter à la partie marocaine dont le gouvernement n’hésite pas à exploiter illégalement les richesses naturelles appartenant au Sahara occidental qui dénonce, sans cesse, la transgression flagrante des droits de l’homme. Ces transgressions perdurent grâce à la connivence du gouvernement espagnol protecteur de l’occupant marocain.

Par ailleurs , le rapport en question a abordé les différents développements dans la région durant la période citée dans son contenu , dont les obstacles posés devant la Mission des Nations unies pour l’organisation du référendum au Sahara occidental (Minurso) ainsi que les violations des droits de l’homme par l’occupant marocain dans la région d’El-Guerguerat.

Le rapport évoque également la disponibilité et le sincère engagement du Front Polisario en tant que représentant légitime et unique du peuple sahraoui à trouver une solution pacifique et juste au conflit, ainsi que sa disponibilité à poursuivre les pourparlers.

Il convient de rappeler que le rapport du secrétaire général de l’ONU couvre la période allant du 1er juillet 2016 à juin 2017, en application de la résolution 106-71 de l’Assemblée générale du 27 décembre 2016.

Il résume le dernier rapport présenté par le secrétaire général de l’ONU au Conseil de sécurité concernant la situation au Sahara occidental.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email