-- -- -- / -- -- --
MENASahel

Sahara occidental: Berlin dit non au plan du Maroc

Sahara occidental:  Berlin dit non au plan du Maroc

C’est encore un autre camouflet à la diplomatie vicieuse et belliqueuse du Makhzen et surtout à son expansionnisme au Sahara occidental. Berlin a tenu encore une fois à clarifier sa position par rapport au conflit sahraoui et à mettre fin aux mensonges et à la propagande de Rabat.

En effet, le ministère des Affaires étrangères de l’Allemagne a exprimé son soutien au processus onusien pour une solution juste, durable et mutuellement acceptable au conflit du Sahara Occidental.

« Le gouvernement fédéral continue de soutenir les efforts des Nations unies pour parvenir à une solution juste, viable, durable et mutuellement acceptable du conflit, sur la base des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité », a répondu le ministère des Affaires étrangères à une question de Die Linke, le parti de gauche allemand au Parlement (Bundestag).

Le communiqué publié sur le site internet du Parlement allemand indique que le gouvernement fédéral considère que « le statut final du Sahara occidental en vertu du droit international n’est toujours pas clair », avant d’ajouter « Le territoire non autonome du Sahara occidental et le territoire du Royaume du Maroc sont soumis à des systèmes juridiques internationaux différents et doivent donc être considérés séparément. »

Le Sahara occidental est un territoire non autonome en vertu de l’article 73 de la Charte des Nations unies, lit-on également dans le même communiqué.

Pour rappel, les partis de la gauche allemande ont soupçonnés un changement dans la politique extérieure du gouvernement fédéral, notamment sur la question sahraouie. Ces partis pensaient que Berlin allait connaitre le syndrome espagnol avec le revirement du gouvernement socialiste de Pedro Sanchez, qui avait émis un soutien inconditionnel au plan dit d’autonomie, imposé par la force par le Makhzen.

Cette interpellation a obligé le gouvernement fédéral de s’exprimer et éclaircir sa position via le ministère des Affaires étrangères. Même Sanchez continue de subir les pressions de son parlement espagnol, puisque des débats et des questions sont soumis par l’opposition presque chaque semaine sur cette affaire.

Il faut dire qu’au mois dernier, c’est encore le Haut représentant de l’Union européenne pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, qui fut obligé de réaffirmer la position commune des pays de l’UE vis-à-vis de la question du Sahara occidental. Pour Borrel, la position de l’UE consiste à « soutenir pleinement les efforts menés par les Nations unies » pour parvenir à une solution politique acceptable par les parties au conflit, le Front Polisario et le Maroc.

La position de l’UE sur le Sahara occidental reflète l’opinion commune existante parmi les Etats membres de l’UE, sans exception, bien que Madrid ait bien décidé de changer de discours. Cette position est claire maintenant : soutenir pleinement les efforts menés par l’Organisation des Nations unies en faveur d’un processus politique en vue de parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable à la question du Sahara occidental, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU.

Pour Borrel, « l’UE considère que toutes les questions concernant le Sahara occidental et son statut doivent être traitées, conformément au droit international, dans le cadre des négociations en cours sous la direction de l’envoyé personnel du Secrétaire général des Nations unies, Staffan de Mistura ».

Et de souligner encore que « le processus dirigé par l’ONU est ouvert et son résultat final devrait être décidé par les parties selon les paramètres des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU ».

Inscrit depuis 1966 à la liste des territoires non autonomes, et donc éligible à l’application de la résolution 1514 de l’Assemblée générale de l’ONU relative à la décolonisation, le Sahara occidental est la dernière colonie en Afrique, occupé depuis 1975 par le Maroc.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email