-- -- -- / -- -- --
Nationale

Sahara occidental : Ban Ki Monn prochainement en Algérie

Sahara occidental : Ban Ki Monn prochainement en Algérie

Le SG de l’ONU Ban Ki-moon visitera prochainement l’Algérie, les territoires occupés revendiqués par le Polisario et le Maroc pour la recherche d’une solution au conflit du Sahara occidental, conformément à la légalité internationale afin d’apporter lui-même « une contribution » à une solution durable, a indiqué hier Christopher Ross, l’envoyé spécial de l’ONU pour le Sahara occidental : « M. Ban Ki-moon souhaite visiter la région au cours des prochains mois, afin d’apporter lui-même une contribution à la recherche d’une solution à ce conflit qui a duré trop longtemps », a déclaré Ross.

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, « m’a demandé d’intensifier les efforts pour la recherche d’une solution conforme aux résolutions successives du Conseil de sécurité de l’ONU », a-t-il souligné, pour dépasser l’impasse dans laquelle se trouve le processus actuellement.

Les derniers pourparlers en date entre les deux parties remontent à mars 2012 à Manhasset, aux Etats-Unis. « Le conflit doit connaître un tournant décisif avant la fin 2015 », avait insisté M. Ban Ki Moon dans son rapport d’avril 2014. Le président sahraoui Mohamed Abdelaziz a salué l’appel lancé par M. Ban Ki-moon le 4 novembre à travers lequel il a souligné la nécessité de mener de « véritables négociations » entre le Front Polisario et le royaume du Maroc dans les mois à venir.

Il a également exprimé sa profonde préoccupation à propos de la récente déclaration du ministre marocain des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar, selon laquelle « le Maroc ne pourra pas accepter que l’envoyé personnel, Christopher Ross, se rende au Sahara occidental , estimant cette décision de « rejet clair » du rôle et des responsabilités de l’ONU au Sahara occidental et des résolutions du Conseil de sécurité appelant à une solution politique permettant l’autodétermination du peuple sahraoui.

L’ONU est impliquée dans des efforts de médiation concernant le conflit sur le Sahara occidental depuis 1976, lorsque des combats ont opposé le Maroc au Front Polisario, qui revendique l’indépendance du territoire depuis la fin de l’administration coloniale espagnole.

Avant-hier, le président Bouteflika, qui a reçu en audience le président sahraoui, lui a réitéré le soutien « indéfectible et inconditionnel de l’Algérie en faveur de la cause sahraouie juste », conformément aux résolutions de l’ONU et au droit international. La position de l’Algérie s’adosse à la résolution 1514 qui consacre le droit des peuples à l’autodétermination.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email