Sahara occidental: Appel onusien à la libération des détenus de Gdeim Izik – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --
Nationale

Sahara occidental: Appel onusien à la libération des détenus de Gdeim Izik

Sahara occidental:  Appel onusien à la libération des détenus de Gdeim Izik

Le Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire a exhorté le Maroc à libérer immédiatement les prisonniers politiques sahraouis du groupe Gdeim Izik et à leur accorder une indemnisation conformément au droit international.

Dans un communiqué commun, le Groupe de soutien de Genève pour la protection et la promotion des droits de l’homme au Sahara occidental et la Ligue pour la protection des prisonniers politiques sahraouis détenus dans les prisons marocaines (LPPS) se sont félicités que « plus d’une décennie depuis la condamnation de vingt-quatre activistes sahraouis à de lourdes peines par un tribunal marocain, le Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire vient de conclure que leur détention était illégale ».

Dans sa demande de libération des prisonniers, le Groupe de travail des Nations unies a mis en lumière des violations flagrantes, notamment le refus d’accès à des avocats, des aveux obtenus sous la torture et le manque d’impartialité et d’indépendance de la cour.

Le Groupe de travail, qui a adopté plusieurs avis lors sa 86e session, a conclu que ces individus sahraouis ont été arbitrairement privés de leur liberté depuis leur arrestation en 2010 et a enjoint au Maroc de garantir des dédommagements, incitant le Royaume à enquêter sur la privation arbitraire de liberté et à prendre des mesures contre les responsables.

L’ancien président-rapporteur du Groupe de travail des Nations unies et conseiller juridique des prisonniers, le professeur Mads Andenas, a salué cette décision et a déclaré qu’elle était « une confirmation cruciale d’observations antérieurement émises par divers observateurs tels que Amnesty International et Human Rights Watch, ainsi que des détenteurs de mandats des Nations unies et du Comité contre la torture des Nations unies ».

« De plus, connaissant la tendance vicieuse et réticente du Maroc à s’engager et son refus obstiné de reconnaître des violations graves, de soumission de victimes et de leurs familles à des représailles, nous demandons à tous les Etats au monde d’exercer une pression sur le Maroc pour exécuter cette décision et libérer les prisonniers », a-t-il ajouté.

Outre la qualification de la détention de ces activistes d’arbitraire, le Groupe de travail des Nations unies a exprimé une profonde préoccupation quant au nombre présumé de cas de détention arbitraire au Sahara occidental occupé.

Le Comité contre la torture des Nations unies a déjà émis cinq décisions dénonçant la torture et l’utilisation d’aveux obtenus sous la torture comme fondement pour le maintien en détention des prisonniers de Gdeim Izik, en relation avec Mohammed Bani, Abdeljalil Laaroussi, Naama Asfari, Mohammed Bourial et Sidi Abdallahi Abbahah.

Depuis 13 ans, les familles des prisonniers ont été en première ligne de la lutte pour la libération de leurs proches, résidant principalement dans le Sahara occidental occupé, loin de leurs fils détenus dans des prisons marocaines.

Les familles des prisonniers tiendront une conférence de presse virtuelle le 8 décembre pour exiger la libération immédiate de leurs proches et la mise en œuvre de la décision du Groupe de travail par le Maroc.

Pour rappel, les activistes de Gdeim Izik sont un groupe de journalistes et de défenseurs des droits de l’homme sahraouis qui se trouve en détention au Maroc depuis 2010 suite à une protestation pacifique massive organisée dans la localité de Gdeim Izik. Depuis, et à ce jour, ces prisonniers politiques endurent un traitement inhumain assimilable à la torture.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email