-- -- -- / -- -- --
Monde

Russie : L’armée modernise ses bombardiers stratégiques

Russie : L’armée modernise ses bombardiers stratégiques

Le bombardier stratégique supersonique russe Tu-160 a effectué dimanche son premier vol après une modernisation, a annoncé mercredi le Consortium aéronautique unifié (OAK).

« Le bombardier Tu-160 a effectué le 16 novembre dernier son premier vol après une remise en état avec modernisation. Le « Cygne blanc » est resté dans les airs 2 heures et 40 minutes », a indiqué OAK dans un communiqué.

La Russie modernise ses bombardiers porte-missiles Tu-160 en les dotant de nouveaux radars et d’une avionique dernier cri. Une dizaine de Tu-160 modernisés seront livrés à l’armée d’ici 2020. Les Tu-160M (M pour « modernisés ») sont deux fois plus efficaces que les Tu-160. Ces appareils sont dotés d’un nouveau système d’armement permettant d’utiliser des missiles de croisière et des bombes. 

Conçu par le Bureau d’études soviétique Tupolev pendant les années 1970-1980, le bombardier porte-missiles stratégique Tu-160 (Blackjack, selon le code de l’OTAN) est le plus grand et le plus puissant avion supersonique militaire doté d’ailes à géométrie variable. Le Tu-160 est aussi le plus lourd avion de combat au monde et le bombardier ayant la plus grande masse au décollage. En service opérationnel depuis 1987, le Tu-160 est destiné à détruire des cibles importantes au moyen d’armes nucléaires et conventionnelles. Son rayon d’action atteint 14.000 km.

Son équipage comprend quatre pilotes. Par ailleurs, dans la perspective de modernisation de l’armée russe, vingt-deux missiles balistiques intercontinentaux ont été mis à la disposition des Troupes de missiles stratégiques de Russie (RVSN) en 2014. En 2013, deux régiments ont été dotés de nouveaux systèmes mobiles de missiles. Et en 2014, à titre supplémentaire, 22 missiles balistiques intercontinentaux basés au sol ont été mis à la disposition des aux troupes RVSN.

« Nous continuerons à développer prioritairement la principale composante de nos forces stratégiques nucléaires », avait déclaré en novembre 2013 le président russe. Selon lui, ces forces « doivent rester à la fois puissantes et modernes ». Cela signifie qu’elles « doivent être capables de percer tout système de défense antimissile et ce, non seulement aujourd’hui, mais aussi à l’avenir, vu le perfectionnement technique de ces système de défense », avait précisé le chef de l’Etat russe. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email