-- -- -- / -- -- --
Monde

Russie : Boris Nemtsov, homme politique d’opposition assassiné

Russie : Boris Nemtsov, homme politique d’opposition assassiné

Boris Nemtsov, homme politique russe, a été assassiné vendredi soir au centre de Moscou, ont rapporté les médias russes. « On lui a tiré quatre coups de feu dans le dos, causant sa mort », a déclaré une porte-parole du ministère russe de l’Intérieur, Elena Alexeïeva, à la chaîne de télévision Rossia 24.

Boris Nemtsov se promenait avec une « amie d’Ukraine » sur un pont sur le fleuve Moskova situé non loin du Kremlin, au centre de Moscou. La jeune fille a été interpellée par la police. Les forces de l’ordre, citées par RIA Novosti, ont indiqué que plusieurs personnes avaient été témoins de l’assassinat.

Le président russe Vladimir Poutine qui a été immédiatement informé de l’assassinat de Boris Nemtsov a exprimé ses condoléances aux parents et proches du défunt et a chargé le Comité d’enquête, le ministère de l’Intérieur et le FSB du pays à créer un groupe d’instruction spécial. »Vladimir Poutine a indiqué que ce meurtre odieux portait toutes les marques d’un crime commandité et revêtait un caractère manifestement provocateur », a annoncé samedi Dmitri Peskov, porte-parole du chef de l’Etat.

A la nouvelle de l’assassinat de Boris Nemtsov, le premier ministre russe Dimitri Medvedev a exprimé ses profondes condoléances aux parents et proches du défunt. Le chef du gouvernement a appelé les organes judiciaires et de sécurité à faire tout pour dépister et traduire en justice les auteurs de ce crime odieux.

L’assassinat de l’homme politique russe Boris Nemtsov avait manifestement pour objectif de déstabiliser la situation au sein de la société, a estimé Vladimir Vassiliev, vice-président de la Douma (chambre basse du parlement russe), chef du groupe de députés du parti (au pouvoir, ndlr) Russie Unie.

L’ex-président soviétique Mikhaïl Gorbatchev est persuadé qu’il faut chercher dans la politique l’explication de l’assassinat de l’opposant russe Boris Nemtsov. Selon le leader des communistes russes Guennadi Ziouganov, il s’agit d’une provocation pure et simple, dont les auteurs représentent des forces souhaitant aggraver au maximum la situation.

Le président du PC a insisté sur une enquête urgente de l’assassinat de Boris Nemtsov. L’assassinat de Boris Nemtsov peut avoir une multitude de versions, mais une chose est claire : les actuelles autorités russes n’avaient aucun intérêt à ce qu’il disparaisse, a estimé le député Valeri Rachkine, vice-président du CC du PC. Le directeur général de l’Institut international d’expertise politique Evgueni Mintchenko pense qu’il s’agit d’une provocation dirigée contre les autorités russes et visant à aggraver la situation à la veille d’une action de l’opposition prévue le 1er mars.

Boris Nemtsov, 55 ans, avait été premier vice-premier ministre du président Boris Eltsine à la fin des années 90 pendant un an et demi. Après l’arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine en 2000, il était devenu l’un des principaux opposants au nouveau chef de l’Etat. L’homme politique a été tué par balles dans la nuit de vendredi à samedi en plein centre de Moscou, devant le Kremlin.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email