-- -- -- / -- -- --
Sports

Rugby, Algérie-Tunisie : une première historique pour le XV national

Rugby, Algérie-Tunisie : une première historique pour le XV national

La sélection algérienne de rugby s’apprête à disputer son tout premier match amical international à domicile face à son homologue tunisienne, vendredi au stade Ahmed-Zabana d’Oran (16h00) lors d’une sortie historique du jeu à XV algérien qui retrouve la compétition après 43 ans d’absence.

Le staff technique national, composé des entraîneurs Salim et Jemaî Tebani, a fait appel à 24 joueurs professionnels issus des championnats d’Angleterre, de France, de Nouvelle-Zélande et de Roumanie ainsi qu’à deux éléments évoluant en Algérie.

Cette rencontre internationale est organisée par la Fédération algérienne de rugby (FAR), sous l’égide du ministère de la Jeunesse et des Sports, du Comité olympique et sportif algérien (COA) et de la wilaya d’Oran.

Pour sa première sortie sur le sol algérien, l’équipe nationale va disputer une rencontre historique au stade Ahmed-Zabana en présence de grandes personnalités, notamment Bernard Lapasset, le grand patron du rugby mondial (World Rugby).

Selon le manager de la sélection algérienne, Azzouz Aïb, les préparatifs vont bon train avec l’arrivée, lundi soir, de tous les joueurs professionnels qui préparent dans de bonnes conditions cette première sortie face à la Tunisie.

 « Ce sera une première sortie historique pour le rugby algérien qui retrouve ainsi la compétition à l’occasion de cette rencontre face aux Tunisiens à Oran, une ville connue pour son attachement au rugby depuis toujours.

L’objectif majeur est de faire honneur au rugby algérien et de permettre à la jeunesse de notre pays de découvrir cette discipline », a déclaré à l’APS, Azzouz Aïb, également membre fédéral de la FAR.

Avec la naissance de cette dernière le 17 novembre 2015 à Alger sous la présidence de Sofiane Benhassen, fondateur en 2008 du club pilote du Stade oranais, il a été décidé de faire appel aux joueurs évoluant à l’étranger, notamment en France, pour monter une équipe nationale capable de représenter dignement les couleurs nationales. « La sélection algérienne a été créée en premier lieu avec des joueurs évoluant en Europe.

Il y a eu déjà par le passé un match face à la Tunisie (le 27 février 2007 à Nabeul, victoire 8-7, NDLR). Nous avons également atteint la finale de la Crescent Cup, un tournoi international disputé le mois de juin dernier en Malaisie. C’était une participation sous l’égide de la Fédération algérienne du sport pour tous, puisque la Fédération algérienne de rugby n’existait pas encore », a-t-il rappelé.

La sélection algérienne n’a jamais participé à une phase finale de Coupe du monde de rugby. Elle est considérée comme une équipe débutante, pas encore admise dans la troisième division, selon le classement actuel établi par le World Rugby, l’organisme international qui gère le rugby à XV et le rugby à sept.

L’équipe nationale a cependant participé à la Crescent cup rugby championship, un tournoi international disputé en juin 2015 en Malaisie, où elle a atteint et perdu la finale du tournoi, terminée dans une mêlée générale entre les joueurs algériens et ceux du pays organisateur.

Les Algériens avaient remporté, par ailleurs, le tournoi international du Caire (Egypte) en 2010, en battant en finale le pays hôte sur le score sans appel de 50-0.

Durant la période coloniale, le rugby avait ses adeptes, que ce soit à Guelma, à Oran, à Alger où à Annaba avec des clubs comme le RIJA, l’USMA, El-Harrach, l’ES Guelma ou encore le Stade oranais. 
Plusieurs joueurs algériens ont pu accomplir de belles carrières pour s’offrir des contrats professionnels à l’étranger, plus précisément en France, mais la discipline a disparu après l’indépendance de l’Algérie et n’a pas pu se développer au-delà de la génération de 1960.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email