-- -- -- / -- -- --
Culture

Roger Hanin sera enterré à Bologhine

Roger Hanin sera enterré à Bologhine

Décédé à Paris mercredi matin, le comé­dien sera enterré dans sa ville natale Alger tel qu’il a souhaité. Sa dépouille a fait le voyage jeudi à bord d’un avion présidentiel. L’acteur avait demandé aux autorités algériennes de pouvoir être enterré en Algérie, sa ville natale, ce qu’elles ont accepté. «Roger a demandé à être enterré en Algérie et le président Bouteflika a donné son accord pour qu’il repose à côté de son père, à Alger, dans le cimetière de Saint-Eugène  (Bologhine) », a confié le cinéaste Alexandre Arcady sur le plateau de l’émission C à vous.  Le président Abdelaziz Bouteflika a également mis à la disposition de la famille son avion présidentiel, qui viendra chercher la dépouille de l’acteur.

Né à Alger en 1925, Roger Hanin était resté très attaché à ses racines. « Ce n’est pas seulement une question d’accent, expliquait-il en 1982 sur France 3 Régions Marseille, au moment de la sortie du Grand Pardon d’Alexandre Arcady. C’est une question de vie, de musique, de façon de s’exprimer, de comportement, de vitalité, d’enthousiasme, une façon de rire, de grand appétit qu’on a, et c’est ça qui donne la culture pied noir ! »
Connu dans la France entière pour son rôle de commissaire dans la série télé Navarro, l’acteur est décédé mercredi à l’âge de 89 ans, ravivant le souvenir des années François Mitterrand dont il avait été l’intime. Il s’est éteint d’une « détresse respiratoire » à l’hôpital Georges-Pompidou à Paris


​Le président Bouteflika, a rendu hommage à Roger Hanin qu’il a considéré comme un “symbole de l’amitié entre les peuples algérien et français”.

“C’est avec une grande émotion et une profonde tristesse que j’ai appris le décès du grand acteur français Roger Hanin, qui a dédié toute sa vie à la culture et occupé une place mémorable dans le monde du cinéma”, a écrit le président Bouteflika dans un message de condoléances qu’il a adressé à la famille du défunt.

“Le peuple algérien, qui s’associe à la douleur du peuple français ami, n’oubliera pas l’apport indéniable de feu Roger Hanin à la consolidation des liens d’amitié entre les peuples algérien et français”, a relevé le chef de l’Etat.

Pour le président de la République, Roger Hanin “a su, en tant que romancier, comédien, cinéaste et réalisateur, enrichir, à travers ses oeuvres, sa sensibilité et sa touche personnelle, la culture universelle et consolider les relations entre son pays, la France, et celui qui l’a vu naître, l’Algérie”.

“En exprimant le voeu d’être enterré sur sa terre natale, feu Roger Hanin a témoigné, ce faisant, du respect qu’il a toujours voué au peuple algérien et à son histoire”, a souligné le chef de l’Etat, précisant que l’Algérie “s’honore de recevoir, sur sa terre, la dépouille de cette sommité de la culture moderne”.

“Il sera enterré avec tous les honneurs et le respect dus à sa personnalité, à son parcours et à la grandeur de son âme”, a-t-il assuré.

“Au moment où nous perdons ce symbole de l’amitié entre les peuples algérien et français, permettez-moi de vous adresser mes condoléances les plus attristées et mes sentiments de compassion et sympathie”, a conclu le président Bouteflika dans son message.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email