-- -- -- / -- -- --
Sports

Roger Federer : les quatre chiffres qu’il faut absolument connaître

Roger Federer : les quatre chiffres qu’il faut absolument connaître

Roger Federer a ajouté, 12 octobre dernier, à Shanghai une nouvelle ligne à son impressionnant palmarès. Voici les principaux chiffres qu’il faut savoir sur la carrière du Suisse. À 33 ans (il est né le 8 août 1981 à Bâle), Roger Federer a encore rappelé dimanche, en finale du Masters 1000 de Shanghai face au Français Gilles Simon, qu’il faisait toujours partie des meilleurs joueurs de tennis sur le circuit. 

Il a décroché en Chine le 81e titre de sa carrière et repris la place de numéro 2 mondial. Avant la fin de cette saison 2014 qui pourrait le voir soulever la Coupe Davis pour la première fois, retour sur les quatre choffres les plus impressionnants de la carrière du Suisse.

17 : tournois du Grand Chelem remportés

C’est le chiffre majeur. Celui qui fait que le Suisse est très souvent considéré comme le meilleur joueur de tennis de tous les temps. Roger Federer est le recordman de titres dans les tournois du Grand Chelem. Il les a tous remportés, l’Open d’Australie à quatre reprises (2004, 2006, 2007, 2010), Roland Garros une fois (2009), Wimbledon à sept occasions (2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2009, 2012) et l’US Open cinq fois (2004, 2005, 2006, 2007, 2008).
Le précédent record, 14 titres en Grand Chelem, appartenait à l’Américain Pete Sampras (deux Open d’Australie, sept Wimbledon et cinq US Open, entre 1990 et 2000, mais pas de Roland-Garros).

Federer l’a égalé à Paris en 2009, l’a battu à Wimbledon quelques semaines plus tard, sous les yeux de l’Américain, avant d’ajouter deux autres pièces à sa collection.
À court terme, le Suisse ne peut être rattrapé et dépassé que par un homme dans ce domaine : l’Espagnol Rafael Nadal, qui pointe comme Sampras à 14 titres majeurs (un Open d’Australie, neuf Rolland-Garros, deux Wimbledon, deux US Open). Le Serbe Novak Djokovic en compte sept (quatre Open d’Australie, deux Wimbledon et un US Open).202 : semaines à la place de numéro 1 mondial

C’est l’autre chiffre le plus important pour illustrer la carrière de Roger Federer, moins connu du grand public et pourtant certainement plus éclairant encore sur la domination et la longévité du Suisse au plus haut niveau. Pete Sampras, là encore précédent détenteur du record, s’était arrêté à 286 semaines (270 pour Ivan Lendl, 268 pour Jimmy Connors, 170 pour John McEnroe…). 

Federer est longtemps resté bloqué à 285 semaines, de 2010 à 2012, et nombreux étaient alors les spécialistes à penser qu’il y resterait. Mais c’était sans compter sur ses capacités à rebondir. Vainqueur à Wimbledon l’année des JO de Londres, le Suisse est parvenu à reconquérir le trône mondial. Il la perdra à nouveau en novembre 2012, aux dépens de Djokovic, pour ne jamais la retrouver.

23 : demi-finales consécutives en Grand Chelem

Monstre de régularité durant ces plus belles années, Roger Federer s’est hissé au moins dans le dernier carré de chaque tournoi du Grand-Chelem de Wimbledon 2004 à l’Open d’Australie 2010. C’est le Suédois Robin Soderling qui a mis fin à la série de 23 demi-finales consécutives, à Roland-Garros en 2010.

Deuxième de ce classement, Novak Djokovic a porté sa série à 14 entre Wimbledon 2010 et l’US open 2013. Régulièrement stoppé par les blessures, Rafael Nadal n’a jamais fait mieux que cinq demies à la suite. Roger Federer possède aussi le record de quart de finale disputés d’affilée : 36. Djokovic est à 22, série en cours.
60 : participations d’affilée en Grand Chelem

Si le Suisse a pu battre ces records, c’est d’abord parce qu’il a participé à tous les tournois du Grand Chelem, sans exception, depuis l’Open d’Australie 2000. Soit 60 en 14 ans, série en cours. Encore un record qui lui appartient. Le Sud-Africain Wayne Ferreira arrive derrière avec 56 participations consécutives dans les années 1990.

Cette performance n’est que rarement mise en avant. Mais elle résume à elle seule la régularité du Suisse, très rarement blessé, et toujours dans des périodes sans tournois du Grand Chelem. Durant ses 15 années professionnelles, “Rodgeur” a su prendre soin de son corps, n’hésitant pas à s’arrêter quelques semaines de temps à autre pour mieux repartir de l’avant et participer à tous les grands événements. Et ce n’est pas fini.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email