-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Covid-19: Risque de rebond de la pandémie en automne

Covid-19: Risque de rebond de la pandémie en automne

Une délégation de la cellule nationale de suivi des enquêtes épidémiologique Covid-19 était ce jeudi en mission de sensibilisation sur les dangers de la pandémie du coronavirus à Tizi-Ouzou.

A la tête de cette délégation, le Pr Mohamed Belhocine, qui a déclaré à l’issue d’une conférence animée à l’EHS de Draâ Ben Khedda, que la lutte contre ce fléau est loin d’être terminée. Devant une assistance nombreuse et composée essentiellement de scientifiques, le conférencier, épidémiologiste de renom, a même souligné que les jours à venir seront plus difficiles, d’où la nécessité absolue de redoubler d’efforts et de vigilance. Le Pr Mohamed Belhocine, qui n’a pas caché sa contrariété devant le relâchement constaté dans le suivi des enquêtes épidémiologiques au niveau de la wilaya de Tizi-Ouzou, a déclaré qu’avec la rentrée sociale et scolaire ainsi que la grippe saisonnière et à défaut de moyens de préventions appropriés, la Covid-19 connaîtrait un grand rebond. Aussi, dans l’objectif d’éviter un tel scénario, le conférencier a insisté sur l’impératif d’assurer une meilleure prise en charge des patients, souffrant de ce mal et surtout approfondir et élargir au maximum les enquêtes épidémiologiques.

De leur côté, les médecins, les microbiologistes et les épidémiologistes, ainsi que d’autres scientifiques concernés, n’ont pas manqué de faire part à la délégation de la cellule nationale des enquêtes épidémiologiques sur la Covid-19, de leurs préoccupations et des difficultés rencontrées sur le terrain dans le cadre de leurs missions. L’absence d’outils de travail, les réticences de plus en plus grandes et nombreuses des citoyens, les villageois notamment, quant au respect du confinement et autres obligations à observer pour parer à cette pandémie, pourtant fortement recommandés par la communauté scientifiques. Ces mêmes intervenants ont même avoué que dans de nombreux cas, ils se sont retrouvés dans l’incapacité totale de faire passer leurs messages aux citoyens, tant ceux-ci se sont montrés hostiles, voire agressifs à leur endroit. D’ailleurs, ce n’est pas la première fois qu’il y a eu blocage d’enquête épidémiologique à cause de l’absence de toute coopération des citoyens.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email