-- -- -- / -- -- --
Nationale

Revue El-Djeïch : Le changement radical avance à pas surs

Revue El-Djeïch : Le changement radical avance à pas surs

Le changement global et radical, tel que revendiqué par le peuple algérien durant le hirak né du 22 février 2019 avance à pas sûrs notamment à travers  l’élimination de l’héritage des 20 dernières années. C’est la conviction  de l’éditorial de la revue El-Djeïch dans sa dernière livraison.

«Le changement global et radical, tel que revendiqué par le peuple algérien, est déjà en route et il avance à pas sûrs, en dépit de contraintes objectives et imprévues, à l’exemple de la pandémie du coronavirus et d’autres, créées à dessein, dans le but d’alimenter les tensions sociales et d’ébranler la stabilité du pays», affirme la même source.

Selon l’éditorialiste de l’organe de l’ANP, « les prémices de ce changement souhaité commencent à poindre à l’horizon», faisant observer que sur le plan interne, ce changement « s’est manifesté par une ferme détermination à imprimer une réelle impulsion au développement national, en particulier au niveau des zones d’ombre qui ont souffert, des années durant, de la marginalisation, alors qu’au plan extérieur notre pays a renoué avec son leadership à l’échelle régionale et internationale».

Il est certain, note l’édito d’El-Djeïch, que «l’instauration de l’État de droit, la concrétisation des revendications légitimes du peuple et l’élimination de l’héritage des 20 dernières années, impliquent nécessairement la conjugaison des efforts de tous et le resserrement des rangs afin de renforcer et consolider le front interne, unifier les rangs, susciter l’espoir en l’avenir et, par là même, résoudre progressivement les problèmes accumulés».

Ceci contribuera au «renforcement de la stabilité nationale et à la mise en échec de toute tentative des forces opposées au changement d’ébranler cette stabilité, comme l’a réaffirmé le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, en déclarant : +La bataille du changement radical qui a sa logique, ses outils, ses hommes et ses sacrifices, se poursuivra inexorablement quel qu’en soit le prix+. Et d’ajouter : +Cela ne peut être réalisé qu’à travers une approche participative qui allie ambition réaliste et volonté sincère de la mettre progressivement en œuvre pour s’éloigner des pratiques du passé et conférer une nouvelle impulsion au pays qui permettrait au citoyen d’avoir confiance en lui-même, envers ses institutions et sa patrie».

Sur cette base, observe la revue, «les tentatives visant à priver le peuple de son droit au changement radical et de permettre aux compétences nationales loyales de gérer les institutions de l’Etat, conformément à une nouvelle approche, loin de la politique de la fuite en avant, seront vouées à un cuisant échec face à la ferme volonté des Algériens de tourner la page du passé et de mobiliser toutes les énergies et les ressources pour

redresser le pays».  L’Algérie, poursuit l’éditorial d’El-Djeïch, «ne déviera point de la voie qu’elle a empruntée avec conviction pour atteindre les objectifs fixés. Bien plus, elle continue d’avancer en vue de concrétiser une des priorités les plus importantes arrêtée lors de la tenue des ateliers ouverts par le président de la République, au lendemain de son élection».

Il s’agit, aux yeux de la revue, d’assoir «les fondements de la nouvelle Algérie, représentée par l’organisation d’un référendum sur la révision constitutionnelle afin de permettre au citoyen d’exprimer son avis sur l’avenir de son pays et de participer efficacement à l’établissement d’une Algérie forte, unie et stable».

Parallèlement au processus d’édification de l’Algérie, «lancé sur des bases solides, et au regard de la conjoncture exceptionnelle qui caractérise la situation au niveau régional, mais aussi conformément aux principes immuables inspirant sa politique étrangère (…), l’Algérie a enregistré, ces derniers mois, un retour en force de sa diplomatie sur la scène internationale», estime la publication.

«A l’heure où notre pays est engagé dans la bataille du changement radical, l’Armée nationale populaire, dont les différents établissements de formation ont enregistré, le mois dernier, la sortie de nouvelles promotions venues renforcer ses unités déployées à travers tout le pays, ainsi que l’exécution, par différentes forces, d’exercices démonstratifs couronnant une année de préparation au combat, demeure le garant de notre intégrité territoriale, de notre souveraineté nationale et de l’unité de notre peuple», conclut l’édito d’El-Djeïch.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email