Révision des programmes scolaires : Les assurances de Belabed – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --
Nationale

Révision des programmes scolaires : Les assurances de Belabed

Révision des programmes scolaires : Les assurances de Belabed

Le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, a affirmé que le Conseil national des programmes (CNP), installé en 2021, s’attelle à revoir les programmes scolaires suivant un calendrier « étudié » par le ministère.

 Se voulant rassurant, lors d’une séance plénière à l’Assemblée populaire nationale (APN), M. Belabed a indiqué que l’objectif est de « mettre les programmes au diapason de l’étape nouvelle que connaît la société algérienne et des développements scientifiques et technologiques accélérés ».

Il a souligné que cette révision s’effectue conformément à loi d’orientation sur l’éducation nationale et la révision générale des programmes et du guide référentiel pour établir les programmes adoptés. « Le ministère de l’Education nationale a œuvré pour concrétiser les engagements du président de la République dans ce domaine, à travers l’introduction de la langue anglaise dans le cycle primaire (3e année), la prise en charge de l’éducation physique et sportive au cycle primaire par des enseignants spécialisés, outre l’adoption de l’évaluation des acquis des élèves du cycle primaire, des tablettes électroniques pour alléger le poids du cartable, mais aussi la deuxième copie du manuel scolaire et de nouveaux horaires », a soutenu le ministre.

Répondant à une question sur la réhabilitation des matières de l’éducation islamique et d’histoire dans le cycle primaire et la restitution de la filière sciences islamiques au cycle secondaire, M. Belabed a fait savoir que « la réorganisation du secondaire, dans le cadre de la réforme globale du système éducatif, a pour objectif d’opérer une structuration à la page des grandes orientations mondiales ».

Cette situation « ne nécessite pas l’introduction de la filière sciences islamiques dans ce cycle, mais plutôt la laisser comme spécialité à l’université pour les bacheliers désirant s’y inscrire ». Dans le même sillage, il a rappelé que la matière éducation islamique était « dispensée dans les cycles primaire et moyen, outre les sciences islamiques enseignées au cycle secondaire, toutes filières confondues », ajoutant que « l’histoire, l’éducation islamique et les sciences islamiques (cycle secondaire) sont des matières concernées par l’examen final des cycles moyen et secondaire ».

Il convient de souligner que le ministre a noté, lors de la célébration de la Journée mondiale des enseignants, que plusieurs nouveautés ont été introduites en prévision de la rentrée scolaire. Il s’agit, notamment, de l’intégration de programmes de prévention des accidents de la route, la mise en place d’un dispositif d’accompagnement pédagogique pour les élèves de la première année moyenne, ainsi que des changements dans les modalités d’orientation vers la filière mathématiques au lycée.

Il a également évoqué des initiatives positives, comme l’embauche d’enseignants d’éducation physique à l’école primaire, le recrutement d’accompagnateurs pour les élèves autistes et la numérisation croissante du secteur éducatif. Il a annoncé deux nouveaux projets : une bibliothèque numérique audio et un manuel numérique interactif d’anglais pour la troisième année primaire.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email