Révision des programmes scolaires  : La priorité de Belabed   – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Révision des programmes scolaires  : La priorité de Belabed  

Révision des programmes scolaires  : La priorité de Belabed  

Le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, a affirmé que la révision des programmes de l’enseignement obligatoire « est une priorité » eu égard aux objectifs liés à la qualité de l’apprentissage dans le plan d’action du gouvernement, établi sur la base du programme du président de la République, Abdelmadjid Tebboune. 

Le ministre, qui s’exprimait lors d’une rencontre des groupes chargés de l’élaboration des programmes des matières pédagogiques, a soutenu que les notions et les valeurs inculquées aux enfants et aux adolescents durant les trois cycles de l’éducation nationale « forment des générations et construisent la personnalité morale, culturelle, éducative et sociétale du citoyen. C’est là que réside l’importance de l’école ». 

Le ministre de tutelle a précisé, à ce titre, que le Conseil national des programmes a été doté d’une ressource humaine qualifiée dans le domaine de l’enseignement, des experts et des représentants d’institutions, comme le Haut Conseil islamique, le Haut Conseil à la langue arabe, le Haut-Commissariat à l’amazighité et le Centre national d’études et de recherches sur le Mouvement national et la révolution du 1er novembre 1954. 

« Leur rôle est d’assurer le référencement scientifique des programmes pédagogiques car ils sont les vecteurs des idées et les garants de l’homogénéisation verticale au sein d’une même matière et horizontale entre les matières, ainsi que le suivi sur le terrain », a-t-il expliqué. 

  1. Belabed avait déclaré, lors d’une séance plénière de l’APN, s’être engagé à mener un travail académique et scientifique pour la révision globale des programmes et méthodes d’enseignement en associant des experts et tous les acteurs concernés, tout en tenant compte de nos référents nationaux et religieux. Le ministre avait assuré que ce projet ne se ferait pas derrière « des murs fermés ». « Nous prendrons le temps nécessaire », avait-il ajouté. 
  2. Belabed avait rappelé que le président de la République avait, en juin dernier, instruit de revoir les programmes dans un cadre participatif. Il faut admettre que plusieurs décisions ont été prises dans le but d’alléger davantage les programmes, mais cela reste insuffisant de l’avis des pédagogues et des spécialistes de l’éducation, qui aspirent à une véritable refonte du système scolaire. C’est pourquoi il est demandé de revoir en urgence tout le programme scolaire actuel. En effet, les parents d’élèves et les syndicats du secteur exigent une instruction de qualité et réclament, désormais, un enseignement basé sur l’acquisition de connaissances utiles. 

Ils ont, maintes fois, appelé M. Belabed à tenir ses engagements liés à la révision des programmes scolaires, en application des instructions du Président et de la loi d’orientation de l’éducation. Ces syndicats soulignent l’urgence de réviser les programmes des cycles primaire et moyen et de refonder le cycle secondaire de manière à alléger les programmes en se focalisant sur la qualité et non sur le bourrage de crâne.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email