-- -- -- / -- -- --
Sports

Retraite de Slahdji : un pilier de la sélection algérienne s’en va

Retraite de Slahdji : un pilier de la sélection algérienne s’en va

La sélection algérienne de handball a perdu un de ses piliers avec le départ en retraite internationale du gardien de but Abdelmalek Slahdji, rendu public mercredi lors d’une conférence de presse tenue en plein championnat du monde-2015 à Doha.

Cette annonce a surpris plus d’un, vu son timing “mal venu” pour certains qui considèrent que les Verts, éliminés du Mondial après trois défaites de suite en phase de poules, “n’avaient pas besoin d’une autre mauvaise nouvelle”.

Actuellement blessé à l’épaule et “out” pour le reste du tournoi après avoir pris part à la défaite contre l’Egypte (34-20) et à la première mi-temps du match face à l’Islande (24-32), le portier du GS Pétroliers, titulaire indiscutable de l’équipe nationale depuis plusieurs années, peut être déjà considéré comme un “ex-international”, rejoignant ainsi Tahar Labane et Hichem Boudrali qui se sont retirés après le championnat d’Afrique-2014.

“Le Mondial de Doha constitue la dernière étape de ma carrière internationale. Maintenant, je vais me consacrer à mon club, le GS Pétroliers. J’ai tout donné à l’équipe de mon pays. L’heure est venue pour moi de laisser ma place à d’autres”, a déclaré l’enfant de Larbaâ Nath-Iraten (Tizi-Ouzou) lors de la conférence de presse.

Le portier de 31 ans, diminué physiquement en raison d’une blessure à l’épaule contractée avant le tournoi planétaire, a reconnu aussi qu’il n’était pas à 100% de ses capacités pour participer à ce championnat du monde, une compétition qui demande une préparation de haut niveau.

“Je souffrais d’une blessure avant le début du tournoi mais l’équipe avait besoin de moi et de mon expérience. Je ne pouvais pas tourner le dos à la sélection de mon pays”, a-t-il justifié à la presse présente.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email