Retrait du «Certificat de respect» des modalités pour l’activité d’importation : La plate-forme numérique opérationnelle – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --
Nationale

Retrait du «Certificat de respect» des modalités pour l’activité d’importation : La plate-forme numérique opérationnelle

Retrait du «Certificat de respect» des modalités pour l’activité d’importation : La plate-forme numérique opérationnelle

Document indispensable pour l’activité d’importation des matières premières et des produits et marchandises destinés à la revente en l’état, le «certificat de respect» des obligations mises en place par la tutelle se fera désormais en ligne via une plate-forme numérique qui entre en vigueur aujourd’hui. C’est ce qu’a annoncé le ministère du Commerce et de la Promotion des exportations, notant une nouvelle étape dans la numérisation du secteur.

« Le dépôt et le retrait du certificat de respect se fera exclusivement en ligne sur la nouvelle plate-forme : respect.commerce.gov.dz », a indiqué le ministère dans un communiqué, affirmant que cette plate-forme s’inscrit dans le cadre des efforts visant la numérisation du secteur et la simplification des démarches administratives pour les opérateurs économiques. « Cette plate-forme permettra la prise en charge numérique et rapide des dossiers, au lieu d’effectuer des déplacements aux directions régionales du commerce ».

La mesure a déjà été annoncée par le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Tayeb Zitouni, lors d’une séance de travail dédiée à la numérisation des procédures administratives liées au secteur, lors de laquelle a été soulignée l’importance de ce nouveau pas dans la numérisation du secteur. « Cette plate-forme vise à rapprocher l’administration des opérateurs économiques, à renforcer la transparence, à réduire la bureaucratie et à assurer des prestations plus rapides et efficaces, en permettant à l’opérateur d’introduire et de suivre sa demande pour obtenir électroniquement ledit document », a-t-on précisé.

Une mesure saluée par les professionnels dès son annonce. L’expert en export et ex-président de l’Association nationale des exportateurs algériens, Ali Bey Nasri, avait affirmé que cette initiative était la bienvenue, signalant, au passage, le fait qu’elle ait tardé à venir. Dans sa déclaration, il avait cependant exprimé son souhait de voir « cette plate-forme transparente ».  

Le ministère du Commerce a déjà lancé un service en ligne, la semaine dernière, destiné aux exportateurs. Dans sa démarche d’accompagner les opérateurs, le ministère du Commerce a également lancé une plate-forme numérique destinée à recevoir les doléances et les préoccupations des exportateurs. Ces derniers pourront exposer leurs préoccupations via une plate-forme numérique, l’objectif étant d’accompagner les exportateurs dans leur activité et lever les obstacles qui entravent leur activité.

« Dans le cadre de l’accompagnement de la dynamique qu’enregistre l’activité des exportations hors hydrocarbures et aussi des efforts du département du Commerce pour promouvoir le contact et l’interactivité avec les opérateurs économiques, le ministère du Commerce informe l’ensemble des opérateurs économiques et partenaires professionnels activant dans le domaine de l’export du lancement d’une plate-forme numérique », a-t-on indiqué.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email