-- -- -- / -- -- --
Sports

Retour en EN en vue d’Andy Delort : Le mea-culpa !

Retour en EN en vue d’Andy Delort : Le mea-culpa !

« Je m’excuse auprès des Algériens ». C’est par ces mots, simples que l’actuel buteur de l’OGC Nice et ex-Montpellier où il évoluait avant ce triste épisode qui fera les choux gras des médias nationaux et de l’Hexagone, Andy Delort, est sorti de son silence, un peu plus d’une année après avoir fait couler beaucoup d’encre et de salive en décidant de marquer une pause en Equipe Nationale d’Algérie.

Il s’agissait pour lui de se consacrer à son nouveau club des bords de la Côte d’Azur pour, dira-t-il laconiquement, essayer de répondre à la dure « concurrence » qui l’attendait.

Lynché sur les réseaux sociaux par l’opinion sportive algérienne qui ne comprenait pas, ne voulait pas comprendre, un geste assimilé alors à de la « haute trahison », et lui réservera un traitement spécial, l’intéressé semblait tourner définitivement la page, son avenir étant au demeurant, « naturellement », scellé.

Et ces vifs échanges qui l’opposeront (ce qui aggravait son cas et entachait au demeurant sa côte de popularité en baisse sensible) au sélectionneur national, Djamel Belmadi, par plateaux TV (essentiellement français) interposés, boucleront la boucle et le placeront dans la liste des indésirables, son éviction des « Verts » étant actée lorsque le même Belmadi, offensé au plus haut point, jurera par tous les saints que c’en était finie, tant qu’il sera en poste, de leur collaboration. Que le charme était rompu, la confiance mise à mal.

Patient et laissant la tempête passer, le buteur niçois, à l’orée de ses trente berges, refait à nouveau parler de lui mais, cette fois, en bien.

En postulant par la fenêtre de la trêve internationale de ce mois de septembre, à un retour en vert après sa participation, en 2019, au succès final en CAN d’Egypte. Un retour quasi officiel, en attendant bien sûr le quitus de Belmadi qui serait, insistent des sources auprès proches de la Faf, prêt à passer l’éponge et compter à nouveau sur ses services dès les deux tests amicaux prévus respectivement contre la Guinée et le Nigeria, ce dernier affinant sa préparation pour le Mondial qatari.

A titre de confirmation, Delort, qui se dit impatient de goûter de nouveau à l’ambiance de la sélection, est revenu sur cette « incompréhension » après ce « malentendu » par le biais d’un des sites officiels de la Faf (Faf TV) où il se fendra en excuses auprès des millions de ses fans Algériens, la majorité n’ayant pas, au plus fort de la polémique, fermé la porte au grand pardon.

Un dossier clos au moment où coach Belmadi, à la recherche d’un chef de fil pour redonner du mordant au compartiment offensif qui enregistre le retour en forme de Baghdad Bounedjah à nouveau sélectionnable,
dès la trêve internationale de ce mois de septembre, serait enclin à lui redonner une seconde chance dans la perspective des nombreux chantiers qui l’attendent sur la voie de la reconstruction d’une E.N à la recherche d’un nouveau souffle après la douloureuse élimination en Coupe du Monde dans des circonstances qualifiées de dramatiques.

Avec Andy Delort ? Plus que sûrement, l’intéressé, ne manquant pas de faire sauter le plus important « verrou » par des excuses sans détour pour justifier son absence et son « manque de clarté sur la situation ».

Assuré et rassuré que tout est rentré dans l’ordre, il aura, avant confirmation, ces mots qui en disent long sur ses regrets d’avoir tourné le dos à une sélection qui lui a permis, entre autres, d’étoffer un CV vierge, par une case prestigieuse, qu’est le titre de champion d’Afrique des nations. On l’écoute.

Sans autre commentaire : « Je suis impatient de rejouer pour l’Algérie, remarquer et prendre du plaisir sur le terrain (…) J’avais signé un long bail avec Nice, il y avait beaucoup de concurrence. (…) J’ai caché des choses au coach concernant un problème personnel qui faisait que je ne pouvais pas partir si loin de ma famille. J’ai mis du temps à le dire au coach, c’est ce qu’il m’a reproché. J’aurais dû être plus clair et plus franc avec lui et peut-être que ce ne serait pas passé comme ça. Je tiens à m’excuser auprès du peuple et je meure d’envie de montrer tout l’amour que j’ai pour ce maillot et pour ce pays. »

Toutefois, son come-back dans l’immédiat serait compromis en raison d’une blessure à la cuisse qui l’a empêché de prendre part au match de l’OGC Nice jeudi soir pour le compte de la 2 e étape de l’Europa Ligue conférence contre le Partizan (1-1).

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email