-- -- -- / -- -- --
Culture

Retour du pays du Cèdre

Retour du pays du Cèdre

L’artiste algérienne Djahida Houadef propose au visiteur une trentaine de tableaux dans son exposition Offrande au pays du Cèdre dont le vernissage a eu lieu ce samedi 28 mars, à la villa Dar Abdelatif à Alger, en présence de nombreuses personnalités artistiques et de ses amis. 

Inspirée par un séjour au Liban, l’exposition Offrande au pays du Cèdre de Djahida Houadef restera visible jusqu’au samedi 18 avril. Accrochées dans deux salles de la villa Dar Abdelatif, à Alger, ces grandes toiles à l’huile offrent une vision colorée et énergique des paysages naturels ou urbains ainsi que des vestiges historiques de plusieurs villes libanaises que l’artiste a visitées en 2012 à l’occasion d’un voyage touristique.

Réalisées en trois ans, ces nouvelles peintures conservent la profusion d’éléments et la luminosité propres à la démarche artistique de Djahida Houadef, tout en proposant quelques aspects inédits, particulièrement dans la représentation des statues antiques et des monuments historiques.

L’artiste peintre y abandonne en partie les motifs végétaux explorés à outrance, lors de ses précédentes thématiques exposées pour des lignes plus sobres, en jouant sur les perspectives, les reliefs et le contraste de couleurs et donner un aspect plus vivant à des éléments comme la pierre ou le marbre.

Cette nouveauté est visible dans la série « Fi el mathaf » (au musée) ou guerriers et animaux sacrés sont peints en clair sur un fond sombre avec une grande attention accordée au mouvement dans la disposition des sujets.

Les passionnés de l’art pourront également admirer les ciels jaunâtres ou violets de vues sur des monuments comme la mosquée Muhammed al-Amin à Beyrouth ou les ruines phéniciennes de Baalabek (nord-est), en plus d’autres toiles sublimant la nature.

« J’ai abordé pour cette exposition des éléments qui ne me ressemblent pas pour trouver de nouvelles sensations et me découvrir davantage », a explique Djahida Houadef à propos de ces toiles, inspirées par un pays dont la culture, la chanson particulièrement avec Fairouz, Sabah Saghira, bercé sa jeunesse.

Dans cet « ailleurs » qui inspire pour la première fois son travail d’artiste, elle affirme également avoir trouvé « une grande ressemblance avec l’Algérie, surtout dans les lumières ».

Organisée par l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) et l’association Musaika (nouvellement créée), l’exposition Offrande au pays du Cèdre sera agrémentée de récitals de poésie et de musique ainsi que d’ateliers de création pour enfants.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email