-- -- -- / -- -- --
Culture

Retour de peintres et sculpteurs

Retour de peintres et sculpteurs

Inaugurée ce lundi 17 octobre, au Musée des Beaux-arts d’Alger, l’exposition d’œuvres d’une quinzaine de peintres et sculpteurs algériens est inhérente aux premières Journées scientifiques et culturelles des membres de la communauté algérienne au Canada.

Durant cette première édition des Journées scientifiques et culturelles des membres de la communauté algérienne au Canada, l’exposition des plasticiens établis au Canada se poursuivra jusqu’au lundi 24 octobre. Elle se décline en deux modes d’expression picturale : la peinture sur toile et la sculpture, rapporte l’Agence presse service d’Algérie.

L’artiste-licière Seddiki Khadidja dévoile huit tableaux dans lesquels elle évoque des lieux anciens d’Algérie qu’elle peint également à travers la mer et le désert, notamment dans le tableau Timimoun. Les œuvres de cette peintre sont réalisées par un mixage, peinture et tissage, au moyen duquel cette diplômée des Beaux-arts d’Alger explore un univers qui plonge ses racines dans les traditions ancestrales.

L’artiste Katia Challal présente, elle, trois tableaux dans lesquels elle explore la technique de l’acrylique sur toile. Ses peintures illustrent son attachement aux origines, a expliqué cette artiste autodidacte, établie au Canada.
Le jardin parfumé, L’envol ou encore F’louka (felouque) sont, entre autres, des tableaux qui suggèrent le voyage et la séparation avec la terre natale.

Quant à l’artiste Hamida Mehel, elle expose une série d’œuvres sculptées au titre de Fragments. Présentés en grand format, ses tableaux explorent de nouveaux matériaux comme la porcelaine, le verre et la poudre de marbre, ils invitent au voyage et à la méditation. L’artiste explique son choix pour la sculpture par le besoin d’« insuffler à ses œuvres de l’émotion, du mouvement et une dynamique afin de briser les « frontières » entre le récepteur et l’artiste.

Ces Journées de la diaspora algérienne du Canada sont également animées par des musiciens et des chanteurs. Il s’agit notamment du pianiste soliste Mehdi Ghazi. Il a a repris, devant le public de l’auditorium du Palais de la culture Moufdi-Zakaria, de grands classiques de la musique universelle de compositeurs comme Bach, Mozart ou Chopin, avant d’inviter la soprano à la voix exceptionnelle Faïrouz Oudjida.

De son côté, l’auteure, compositrice et interprète Linda Thalie a également présenté quelques titres de sa composition comme Rallye des gazelles ou des reprises comme Alger, Alger de Lili Boniche. Egalement établis au Canada, les musiciens de l’orchestre

Les amis de la musique andalouse de Montréal ont eux aussi pris part à la soirée inaugurale de cette manifestation, ce dimanche à Alger, avec un répertoire oscillant entre des extraits de pièces andalouses et d’autres de haouzi.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email