Retenues collinaires à Blida : Trois noyés en une semaine – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Retenues collinaires à Blida : Trois noyés en une semaine

Retenues collinaires à Blida : Trois noyés en une semaine

Le phénomène est récurrent depuis plusieurs années. Les noyades dans les fonds marécageux des retenues collinaires et des oueds se poursuivent avec une fréquence de plus en plus inquiétante.

Trois enfants, dont deux frères, sont morts noyés, en l’espace d’une semaine, au niveau de points d’eau de la wilaya de Blida, selon l’un des responsables de la direction locale de la Protection civile. « Il s’agit de trois enfants âgés de 10 à 14 ans, dont deux frères, tous morts noyés dans des points d’eau en une semaine.

Le responsable a signalé, à ce titre, une intervention des services de la Protection civile, le week-end dernier, au lieudit Ferroukha, à 300 m sur les hauteurs de la commune de Soumâa, à l’est du chef- lieu de la wilaya de Blida, et ce pour l’évacuation du corps sans vie d’un enfant de 14 ans, mort noyé dans un bassin d’eau destiné à l’irrigation agricole. « Les plongeurs de la Protection civile ont repêché la dépouille mortelle à 10 mètres de profondeur », a-t-il précisé.

Moins d’une semaine après ce premier accident, les services de la Protection civile ont effectué une deuxième intervention similaire dans la commune d’El-Affroun (Ouest) suite à la mort par noyade de deux frères, âgés de 10 et 12 ans, a ajouté la même source. En effet, l’unité des plongeurs de la Protection civile a repêché, en début de semaine, les dépouilles de deux enfants dans un plan d’eau situé à près de trois kilomètres de leur domicile familial, sis à la cité Beni Mouimene, adjacente à l’université Ali-Lounici, et ce 3 heures après leur intervention sur place, a indiqué la même source.

Après avoir constaté leur disparition, la famille des deux enfants a immédiatement engagé des recherches avant qu’ils ne soient découverts morts le lendemain. Pour réduire un tant soit peu ce type d’accident, la Protection civile de Blida a lancé, depuis la mi-mai, une campagne de sensibilisation en direction des citoyens, les enfants et les adolescents notamment, pour les mettre en garde contre les risques et les dangers de la baignade dans les plans d’eau et les barrages, dont l’eau douce est totalement différente de celle de la mer, et ce en raison de la présence de la vase.

L’eau douce se caractérise par sa légèreté, ce qui rend la baignade difficile. Un fait ignoré par beaucoup de gens, est-il déploré. Cette campagne de sensibilisation cible les résidents des zones reculées situées à proximité de plans d’eau et de bassins d’irrigation agricole, qui sont appelés à surveiller impérativement leurs enfants, inconscients du danger encouru par la baignade dans de ce type de site. Parce que souvent, là où il y a mort d’enfant, il y a responsabilité des adultes. Dans le meilleur des cas, elle est coupable, et dans le pire, elle est criminelle.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email