-- -- -- / -- -- --
Sports

Rester sur le même tempo en championnat et … la coupe en point de mire

Rester sur le même tempo  en championnat et … la coupe en point de mire

Disons le tout de go. Pour sa première saison parmi l’élite, l’un des trois promus, le DRB Tadjenanent aura été la plus grande surprise pour ne pas dire la grande attraction de cette phase aller du championnat national de Ligue 1- Mobilis 1.

Malgré des moyens loin de rivaliser avec ceux d’autres cylindrées de l’élite et le peu d’expérience que renferme une grande partie de l’effectif, le Diffaa a réussi à décider du destin et terminer la première partie de son parcours à une place très honorable. Les chiffres parlent d’eux-mêmes pour le jeune coach Lamine Boughrara et sa bande.

Du beau jeu, de la sérénité et que d’ambitions affichées sans complexe en plus d’un public qui s’est avéré connaisseur et modèle. Le moins que l’on puisse dira avant l’entame de la phase retour est que le Diffa est bien parti pour atteindre son objectif prématurément, à savoir le maintient parmi l’élite pour sa première année à ce niveau.

Il s sont très nombreux à dire que le DRB Tadjenanent, s’est montré à la hauteur des espoirs de ses supporters et qu’il y a de quoi pavoiser pour des lendemains enchanteurs. Force est de reconnaître qu’il n’est pas donné de jouer avec une telle manière dans la cour des grands après seulement quelques semaines d’existence à ce niveau de la compétition.

Les camarades de l’excellent Sayoud, une des révélations de cette édition 2015-2016, jouent sans complexe et se plaient à pratiquer un jeu offensif non sans donner du pain sur la planche à beaucoup d’équipes pourtant plus nantis à tous les niveaux.

Le DRB Tadjenanent a terminé la phase aller au quatrième rang, et il aurait avec un peu plus de chance et d’expérience fait mieux, sans que personne n’aurait trouvé à en redire. Avec dix-neuf points au compteur, derrière l’USMA, le CRB et le MCA, le Bleu de l’élite drivé, faut-il le rappeler, pour la troisième saison consécutive, par le jeune coach M’lili, Lamine Boughrara, a déjà l’allure d’une grande cylindrée.

Mais ce dernier, toujours modeste et serein comme il l’a toujours été sur les terrains en tant que joueur, se veut prudent et s’abstenant de s’enflammer préférant reste lucide et réaliste, quant au parcours réalisé jusque là par son équipe. « On a dépassé peut-être nos prévisions lors de cette première phase du championnat, et il faut tout de même reconnaitre que c’est mérité, d’autant que notre équipe qui a élu domicile en haut du tableau depuis l’entame de la saison, renferme un effectif jeune qui manque d’expérience ».

Le coach du DRBT, reconnaît toutefois que son équipe à commis des erreurs qui lui ont été fatales dans certaines rencontres. « Nos défenseurs ont commis des erreurs de placement et d’inattention, ce dont ont profité nos adversaires. Mais, dans l’ensemble, l’équipe s’est bien comportée en réalisant de grands matchs, comme ce fut le cas face au le Mouloudia d’Alger à Bologhine ».

Concernant le volet recrutement, jusqu’à ce jour, seul le jeune Demane, transfuge du MCO, a renforcé l’effectif. Boughrara n’a pas manqué de souligner avec une pointe de déception que les attaquants de valeurs se font rares de nos jours surtout en cette période de mercato d’hiver. L’entraîneur du DRBT a annoncé la libération de trois joueurs. Il s’agit de Belhocine, Chemel et Amokrane. Ce dernier, qui est international olympique, a insisté pour rejoindre l’ESS à titre de prêt.

A Tadjenanet, on regrette le départ de ce joueur, l’une des pièces maitresses de l’équipe. D’autre part, les essais effectués par trois joueurs émigrés n’ont pas été concluants. Dans un autre registre, pour meubler la trêve qu’observe le championnat, le DRBT est en train de peaufiner sa préparation à Alger avec la programmation de matches amicaux.

Ces joutes auront permis au coach Boughrara de situer l’état de forme de ses joueurs avant le déplacement samedi prochain au stade du 1er-Novembre de Mohammadia pour en découdre avec l’EC Oued Smar pour le compte des seizièmes de finale de la Coupe d’Algérie. Et c’est justement dans ce challenge populaire et populeux que le Diffaa et son coach comptent inscrire cette saison leur nom en lettres d’or. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email