-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les abonnements des usagers des trains prolongés

Les abonnements des usagers des trains prolongés

Alors que les trains ont repris ce dimanche, la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) prévoit une prolongation de la date de validité des cartes de transport pour ses abonnées.

Il s’agit notamment des cartes qui n’ont pas été exploitées l’année dernière suite à l’arrêt des moyens de transport, dont les trains, dû à la Covid-19. C’est ce qu’a affirmé ce dimanche le directeur des transports à la SNTF, Samir Kamouri, faisant savoir que pas moins de 20 trains seront mobilisés pour le transport des étudiants.

S’exprimant sur les ondes de la Radio nationale, M. Kamouri a indiqué que «les usagers des trains, dont la majorité sont des étudiants, peuvent toujours utiliser les anciennes cartes d’abonnement en attendant de préparer les nouvelles cartes». Il est donc porté à la connaissance des étudiants utilisant ce moyen de transport de se rapprocher des directions des œuvres universitaires en vue d’actualiser leurs cartes de transport pour l’année 2020-2021. Concernant la reprise de l’activité des trains, la SNTF l’envisage sur deux phases.

D’abord, la reprise des départs entre la capitale et les villes du centre du pays, à savoir Blida, Boumerdès, Tizi Ouzou, à raison de 128 départs par jour. Ainsi, les premiers trains ont été programmés dimanche, selon une plage horaire allant de 6 h jusqu’à 18 h, a précisé l’intervenant. «Le transport ferroviaire a repris ce dimanche . Les premiers départs sont programmés à 6 h, quant aux derniers départs, ils sont prévus à 18 h.

Nous avons ainsi mobilisé 20 trains pour assurer le transport des étudiants», a déclaré M. Kamouri. La deuxième phase, a-t-il poursuivi, commencera lundi, à raison de 200 départs par jour et concernera les trains régionaux et les grandes lignes. Outre les mesures préventives connues contre la Covid-19, la SNTF a décidé, en prévision de la reprise de service, d’interdire les wagons-lits.
Le même responsable a fait savoir que la capacité d’accueil des wagons desservant la banlieue d’Alger oscille entre 100 et 120 000 sièges/jour, ajoutant que l’achat des tickets et la réservation se feront via le paiement électronique, et ce dans le souci d’éviter tout rassemblement de voyageurs devant les guichets de la SNTF.

Par ailleurs, la SNTF compte renforcer son réseau national après la réception, en mars prochain, de la ligne reliant M’sila, Bouguezoul et Tissemsilt. S’ajoute à cela la remise en service, cette année, de la ligne Oran-Mostaganem, à raison de 4 départs quotidiens. L’invité de la Chaîne 1 a rappelé que le réseau national du transport ferroviaire englobe pas moins de 4 000 kilomètres reliant 38 wilayas, affirmant qu’il est prévu de l’élargir davantage en vue de couvrir les villes du sud et le reste des régions dans l’est et l’ouest du pays.

Evoquant la question de l’entretien des trains, le directeur de transport de la SNTF a relevé que nombre de wagons acquis en 1985 et détériorés du fait de l’usure vont connaître un travail de réhabilitation. L’opération de renouvellement de la flotte de la société de transport ferroviaire a été entamée en 2017, ce qui a permis de rénover jusqu’à présent 60%, soit 200 wagons de l’ensemble des trains, a-t-il noté.

Pour rappel, la reprise du transport ferroviaire ainsi que d’autres moyens de transport inter-wilayas a été décidée jeudi passé dans le cadre des nouvelles mesures de déconfinement prises par le gouvernement, selon une approche «progressive et flexible», et ce après une suspension de nombre d’activités qui a duré dix mois. Les voyageurs qui ont galéré pour se rendre à leur lieu de travail pendant tout ce temps ont accueilli cette décision avec beaucoup de soulagement.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email