-- -- -- / -- -- --
Nationale

Reprise des cours jeudi 1er mars

Reprise des cours jeudi 1er mars

Fin du bras de fer entre le ministère de l’Education nationale et le Cnapeste. Le syndicat autonome a pris la décision de geler son mouvement de grève, entamé le 30 janvier dernier. Les enseignants vont donc reprendre le chemin des classes à partir d’aujourd’hui.

Les cours reprendront normalement dès ce matin dans les lycées. Le Conseil national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (Cnapeste) a décidé de suspendre son mouvement de protestation. La décision a été prise à l’issue des travaux de la session extraordinaire du conseil national, tenue les lundi et mardi à Alger et Boumerdès. L’annonce a été faite hier dans la matinée par le porte-parole du Cnapeste, Messaoud Boudiba. Ce dernier a précisé que la session extraordinaire du conseil national du Cnapeste reste ouverte de manière à maintenir la pression sur les pouvoirs publics en faisant planer la possibilité d’un retour à la grève.

Dans une déclaration au site électronique TSA, M. Boudiba a fait savoir que le conseil national a décidé de suspendre la grève et de laisser sa session ouverte après un débat qui a duré jusqu’à trois heures du matin. Evoquant les raisons de la suspension du mouvement, il a expliqué que le syndicat a été contacté par beaucoup de parties, notamment celles des hautes autorités, lesquelles leur ont donné des garanties pour calmer les choses et aller vers le règlement des problèmes posés.

M. Boudiba a fait savoir que la situation actuelle, notamment la manifestation des élèves qui sont sortis dans la rue pour réclamer le retour de leurs profs, les a interpellés. Le porte-parole du Cnapeste estime que la balle est dans le camp du ministère de la tutelle, qui n’a encore prévu aucune rencontre avec le Syndicat. « On attend de la part de la ministre de s’asseoir à la table des négociations afin qu’on puisse reprendre le dialogue à propos des revendications des enseignants », a souligné M. Boudiba, exigeant du ministère de tutelle de s’occuper « sérieusement » des revendications du syndicat.

Le gel de cette grève fait suit à la déclaration faite par la ministre de l’Education nationale annonçant que les portes sont ouvertes pour tous les enseignants désireux de déposer un recours auprès des directions de l’éducation en vue de leur réintégration. Mme Benghebrit a affirmé sur sa page Facebook et que toutes les mesures appropriées seront prises dans les plus brefs délais, et ce en application des orientations du président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Il convient de rappeler que plusieurs établissements scolaires ont été touchés par la grève depuis le 30 janvier, en réponse à l’appel du Cnapeste, lequel avait lancé une grève illimitée réclamant l’application du procès-verbal du 19 mars 2015 et la concrétisation des procès-verbaux des wilayas de Blida et Béjaïa, outre l’annulation des mesures de ponction « arbitraire et abusive » des jours de grève. Selon des chiffres officieux relayés par la presse nationale, quelque 4 000 enseignants grévistes auraient été radiés.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email