-- -- -- / -- -- --
Monde Asie

Reprise avérée de l’économie chinoise

Reprise avérée de l’économie chinoise
La reprise en Chine en dépit du covid-19

« Alors que la plupart des pays et régions du monde continuent de souffrir du Covid-19, la Chine a prouvé que la reprise rapide de la croissance était possible, une fois la crise sanitaire contrée », a commenté le New York Times à propos des données économiques du 3e trimestre publiées, le 19 octobre, par le gouvernement chinois.

La 2e économie du monde a en effet affiché une croissance de 4,9% au 3e trimestre. Sur l’ensemble des trois trimestres passés, la croissance chinoise a été au rythme de 0,7% en glissement annuel. Ces résultats viennent confirmer la reprise solide de l’économie chinoise.

Plusieurs indicateurs ont remonté pour la première fois cette année au-dessus de zéro : la croissance du volume total des ventes des biens de consommation, celle de l’investissement dans l’immobilier, du revenu disponible par habitant et du volume total de l’import-export des marchandises. Autant de chiffres qui montrent que la Chine est le premier pays du monde à avoir maîtrisé la crise sanitaire et redémarré son économie. « L’économie chinoise s’est rapprochée du niveau de croissance d’avant », et cela « confirme la résilience de cette économie », a constaté The Wall Street Journal.

Il est à noter que les politiques prises pour créer de l’emploi et assurer le niveau de vie des populations sont en train de donner des résultats tangibles. 8 980 000 emplois ont été créés dans des zones urbaines, avec un taux de chômage de 5,4% recensé fin septembre, un niveau en baisse continue. La hausse des prix à la consommation a été maintenue à des niveaux modérés, pendant que les revenus augmentent de manière sûre. Le revenu disponible par habitant s’est accru de 0,6% durant les neuf premiers mois.

Grâce aux mesures prises par Beijing pour répondre à la pandémie, peu d’entreprises ont fait faillite et moins de Chinois se sont retrouvés au chômage, a constaté Bill Winters, CEO de Standard Chartered. La croissance inattendue de l’économie chinoise prouve que la Chine aurait déjà trouvé le remède pour traiter la pandémie du nouveau coronavirus, a dit M. Winters.

Il est sûr que cette tendance à la croissance sera maintenue en Chine. La semaine d’or de la Fête nationale a eu des scores très encourageants : 637 millions de visites ont été enregistrées dans tout le pays, presque 100 millions d’entrées dans les salles de cinéma, une recette de 1 600 milliards de yuans réalisée par la distribution et la restauration. Pour les industries, les chaînes d’approvisionnement sont en passe de retrouver leur fluidité. Au 3e trimestre, 76,7% des capacités de production ont été actives, soit 2,3% de plus par rapport au 2e trimestre.

Les efforts de dépannage ont été efficaces. De janvier à août, 1 880 milliards de yuans d’impôts ont été réduits. Les entreprises industrielles voient leurs profits augmenter continuellement. En septembre, l’indice PMI manufacturier s’est établi à 51,5%, l’indice des activités commerciales du secteur non manufacturier à 55,9%, les deux chiffres sont restés au-dessus du seuil depuis sept mois consécutifs. La Chine réunit toutes les conditions pour maintenir la croissance de son économie pour le reste de l’année, a affirmé le gouvernement chinois.

La reprise de la croissance chinoise aura sûrement un impact positif sur le monde. Le FMI vient de revoir ses prévisions pour la Chine à 1,9% en 2020. Visiblement, la Chine sera la seule économie dans le monde à réaliser la croissance en 2020. Le FMI prévoit une croissance de 8,2% pour la Chine pour l’an prochain. Selon l’économiste en chef de l’organisation Gita Gopinath, l’économie mondiale aurait connu la décroissance en 2020 et 2021 sans l’intervention de la Chine.

Malgré le paysage encourageant dans l’ensemble, l’économie chinoise doit relever de nombreux défis : la pandémie qui continue de sévir dans les autres pays, la montée des éléments d’instabilité et d’incertitude sur le plan international, l’insuffisance de la demande du marché intérieur, les déséquilibres entre régions et secteurs sur le plan intérieur.
La Chine doit encore déployer des efforts pour contrôler à la fois l’épidémie du Covid-19 et faire avancer la réforme et s’ouvrir davantage dans l’optique d’un développement de qualité. Le train Chine devra avancer à pas sûr sur les rails de la croissance et contribuer à mener l’économie mondiale vers la reprise.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email