Répression des manifestants à Laâyoune occupée : Constat accablant de De Mistura – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


MENASahel

Répression des manifestants à Laâyoune occupée : Constat accablant de De Mistura

Répression des manifestants à Laâyoune occupée : Constat accablant de De Mistura

La répression des manifestants par le Maroc sous les yeux de l’Envoyé personnel du Secrétaire général des Nations Unies pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, en visite depuis lundi à Laâyoune occupée, se veut un message on ne peut plus clair que le conflit au Sahara occidental est toujours de mise. C’est ce qu’a affirmé le représentant du Front Polisario en Suisse et auprès de l’ONU et des organisations internationales à Genève, Oubi Bouchraya Bachir.

Les forces d’occupation marocaines ont réprimé un sit-in pacifique organisé, lundi, par des associations sahraouies des droits de l’homme dans la ville occupée de Laâyoune pour réclamer le droit à l’indépendance et à l’autodétermination, et ce, pendant la première visite de Staffan de Mistura dans les territoires occupés depuis sa nomination en novembre 2021. Une intervention musclée a été effectuée pour disperser les manifestants et les empêcher de revendiquer leur droit d’expression et de manifestation.

Bouchraya a souligné que « les manifestations du peuple sahraoui est une preuve tangible de l’attachement de ce peuple à son droit à la liberté et à l’indépendance et sa disposition à se sacrifier pour cette cause ».

Il a, également, fait observer que le constat fait par l’Envoyé onusien dans la ville occupée de Laâyoune se veut « une preuve et un message aux Nations Unies et à la communauté internationale que le conflit existe encore et que le peuple sahraoui est résolument déterminé à poursuivre sa lutte pour son droit à la liberté et à l’indépendance ».

Concernant cette visite, le diplomate sahraoui a précisé que « l’occupation marocaine est, aujourd’hui, contrainte à céder à la pression internationale, après avoir préalablement refusé la visite prévue en juillet 2022 en raison de certains points à l’ordre du jour du diplomate italo-suédois, notamment ceux liés à la rencontre avec des militants des droits de l’homme et des organisations sahraouies qui réclament et défendent l’indépendance du Sahara occidental.

« L’Envoyé personnel espère approfondir davantage les consultations avec toutes les parties concernées sur les perspectives de faire progresser de manière constructive le processus politique au Sahara occidental au cours de ces engagements régionaux », avait indiqué lundi un communiqué de l’ONU dès l’arrivée de M. De Mistura à Laâyoune occupée.

« Il prévoit de rendre compte de ses visites et engagements auprès du Secrétaire général ainsi qu’au Conseil de sécurité en octobre prochain », ajoute la même source.

Il convient de rappeler que face au durcissement du siège militaire imposé par l’Etat d’occupation dans les territoires sahraouis occupés et au déploiement accru de ses forces de sécurité et de police dans plusieurs villes sahraouies en prévision de cette visite, le ministère sahraoui de l’Information avait prévenu que le Maroc assumera l’entière responsabilité de toute campagne de répression ou escalade qui interviendrait pendant la visite de M. de Mistura.

Le ministère sahraoui avait, dans ce cadre, exhorté le Conseil de sécurité et le secrétaire général des Nations Unies à assumer leurs responsabilités dans la protection des citoyens sahraouis sans défense.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email