-- -- -- / -- -- --
Culture

Représentation de deux opéras au TNA

Représentation de deux opéras au TNA

Une conférence de presse a eu lieu ce début de semaine à la salle de concerts Boukhari Mougari de l’Institut national supérieur de musique.

Cette rencontre avec les médias, animée par M. Abdelkader Bouazzara directeur de l’Orchestre national symphonique et M. Saâdi Rabhi, responsable de la communication
dans ce même Orchestre symphonique national avait pour ordre du jour les deux représentations d’opéra programmées cette fin de semaine au Théâtre national algérien.

L’opéra est un art musical difficile et complexe. Chargé d’émotions, ce genre musical est cependant à la fois immésemment captivant et spectaculairement saisissant.

C’est qu’il réunit à la fois trois domaines des arts extrêmement passionnants, l’expresion  théâtrale, la musique dans son aspect académique le plus élaboré et le chant dans son émanation la plus sublime.

Ainsi l’attention du spectateur, avec l’émerveillement des yeux et le bercement de ses oreilles, est subjuguée par tant de concentration. Les deux heures que dure la représentation ne deviennent qu’un bref moment.

Au cours des festivals internationux de musique universelle qui se sont déroulés à Alger, nos citoyens ont été enthousiasmés par les extraits d’opéra qui ont été programmés et sont restés sur leur faim. Aujourd’hui, c’est un opéra dans sa totalité qui est à l’affiche du Théâtre national algérien. Il s’agit d’une oeuvre extrêment célèbre, peut-être la mieux élaborée de tous les temps, Don Giovanni de Mozart.

Ce composieur de génie qui a vécu seulement trente-cinq ans de 1756 à 1791 a écrit et composé cet opéra au sommet de sa gloire en 1789, comme le précise M. Abdelkader Bouazzara dans sa conférence presse. « Nous sommes fiers de présenter cet opéra car nous savons que nous avons fidélisé un public devenu extrêmement connaisseur et très exigeant », souligne le directeur de l’Orchestre symphonique national.

Aussi, M. Abelkader Bouazzara insiste sur le caractère hautement académique de l’Orchestre symphonique national et ceci, pour réaffirmer le haut niveau de perfectionnement des musiciens et satisfaire le besoin d’écoute de mélomanes très avertis sur l’exellence de l’interprétation. Le maestro qui dirigera ces deux représentations d’opéra n’est autre qu’Amine Kouider qui a déjà fait redécouvrir aux Algériens ce genre musical il y a une dizaine d’années sur la scène de ce même TNA.

La caractère élevé de l’interprétation de Don Giovanni de Mozart par le maestro Amine Kouider et les musiciens de l’Orchestre symphonique national n’est plus à démontrer. Cette belle notoriété est reconnue internationalement puique l’Orcheste symphonique national donne maintenant des concerts à l’étranger. Après l’Espagne, l’Ukraine, il revient d’une tournée en Chine et se prépare à aller en Belgique où il est invité à prendre part à un important festival.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email