-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Réouverture prochaine du CAC de Blida

Réouverture prochaine du CAC de Blida

Le Centre anti-cancer de Blida ainsi que le service de maternité du CHU de Constantine vont rouvrir dans les prochains jours, a annoncé à Alger, le ministre de la Santé, de la population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, révélant également la mise en marche prochaine de l’Institut du rein de Blida.

Le ministre s’exprimait en marge de l’inauguration du service de neurochirurgie, à la suite de son réaménagement, ainsi que du nouveau service de chirurgie cardiaque, relevant du CHU Mustapha Bacha à Alger.

Il a ainsi fait savoir que le Centre anti-cancer de Blida reprendra dans les prochains jours ses activités, après avoir été doté d’équipements nouveaux et nécessaires pour la prise en charge des cancéreux, notamment ce qui a trait à la radiothérapie.

Toujours à Blida, le ministre a également affirmé son engagement pour la mise en marche, tout aussi prochaine, de l’Institut du rein, lequel est équipé de toutes les fonctionnalités indispensables mais qui était « en attente de statut ».

Aussi, l’entrée en activité de l’Institut interviendra afin de permettre aux patients de bénéficier des soins qu’il offre en matière de consultations, de chirurgie, de greffes, etc, a-t-il explicité. Interrogé, en outre, sur la réouverture du service de maternité du CHU Benbadis de Constantine, fermé depuis juillet 2015 à la suite d’un scandale lié à la mauvaise gestion, M. Boudiaf a fait savoir que cette structure ayant bénéficié d’une profonde rénovation est désormais dotée d’une capacité de 200 lits.

 Dans la même wilaya, l’hôpital militaire Didouche Mourad, devra également reprendre du service, a informé le ministre. En procédant à l’inauguration du service rénové de neurochirurgie de L’hôpital Mustapha Bacha, dont les différentes ailes ont bénéficié d’équipements sophistiqués, le ministre a parlé d’un acquis important, autant pour l’équipe médicale et le CHU que pour toute l’Algérie. 

S’adressant aux responsables de ce service, le ministre a, par ailleurs, insisté sur la nécessité de solutionner les problèmes liés à la mauvaise gestion et à la désorganisation, une recommandation valable pour l’ensemble des gestionnaires des établissements de santé à travers tout le pays, a-t-il souligné.

Soulignant son « entière disposition à assister et à accompagner » le personnel médical dans ses missions, il a réitéré le choix du secteur d’aller vers « l’externalisation », la finalité étant de garantir une meilleure prise en charge du malade, en soulageant les établissements de santé de la forte demande en hospitalisation. 

Le ministre a aussi rappelé le processus de rénovation et de réhabilitation qui concerne toutes les structures hospitalières du pays, citant celles d’Annaba, d’Oran, de Tlemcen, de Tizi-Ouzou et de Blida.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email