-- -- -- / -- -- --
Nationale

Rentrée universitaire: Aux recteurs de décider !

Rentrée universitaire:  Aux recteurs de décider !

La rentrée universitaire prévue le 23 août a été officialisée ce samedi par le ministre de l’Enseignement Supérieur, Abdelbaki Benziane lors d’une visite de travail effectuée dans les wilayas de Constantine et Skikda.

Le ministre a cependant annoncé que l’entame des cours sera laissée à l’appréciation des recteurs en fonction de l’évolution de la pandémie dans chaque wilaya. Ce qui de prime abord, alertent déjà des enseignants, nécessiterait « un consensus entre responsables de toutes les structures universitaires d’une même circonscription, sinon ce serait la confusion ».
Ce qui peut créer des écarts dans les programmes entre étudiants des différentes universités du pays, laissent entendre des acteurs du secteur, dans la mesure où dans certaines régions, la tendance haussière qu’a connu le bilan des contaminés par la covid-19 ces derniers jours reste de mauvaise augure.

Toutefois, d’aucuns estiment que l’association des efforts devrait contribuer à rendre cet objectif possible, d’autant qu’il n’est pas question de déclarer l’année blanche et par conséquent, il faudrait rattraper le retard enregistré durant le second semestre de l’année 2019-2020 avant d’entamer l’année 2020-2021.

Le ministre a, en effet, déclaré en marge de sa visite à l’université Saleh Boubnider – Constantine 3 que « la rentrée universitaire a été fixée au 23 août prochain, tandis que les cours devraient reprendre progressivement en fonction de l’évolution de l’épidémie du coronavirus et c’est aux « responsables locaux de décider de la reprise en fonction de l’évolution de la situation sanitaire de la région, tout en précisant que cela se fera en concertation avec les partenaires sociaux.

Pour rappel, un protocole provisoire a été annoncé, il y a une dizaine de jours, lors d’une réunion présidée par le secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique en concertation avec le ministère de la Santé.

Afin de limiter la propagation du germe viral, un appel a été lancé aux enseignants et étudiants afin qu’ils adhèrent à certaines mesures préventives, dont la limitation du temps des cours et des TD à une heure et les TP à deux heures, la réduction du nombre maximal d’étudiants par transport à 25, une prise de température quotidienne et le port de bavette obligatoire.

Rappelons toutefois que le prédécesseur de l’actuel chef du département de l’Enseignement supérieur, Chems-eddine Chitour avait fixé la reprise des cours à la troisième semaine du mois d’août, ce qui fut alors qualifié d’insensé. La tendance à la hausse que connait la pandémie en Algérie semble en tout avoir peser en faveur d’un report d’au moins deux semaines, soit à partir de la deuxième semaine de septembre.

Lors de sa visite dans la capitale de l’Est, M. Abdelbaki Benziane a donné le coup d’envoi d’une conférence régionale des recteurs des universités de l’Est, lesquels devront justement s’étaler et s’approfondir sur les modalités et autres stratégies à adopter afin de réussir ce défi.

Le ministre a, par ailleurs, inauguré le pôle de recherche scientifique, l’un des cinq prévus à travers le territoire national, lesquels devront prendre en charge la recherche inhérente à de grands projets de développement auxquels aspirent les pouvoirs publics les prochaines années.

Ce nouveau pôle est composé d’un ensemble de structures de 6 unités scientifiques et de centres de recherches de spécialités différentes. Selon le vice-recteur de l’université 1 des Frères Mentouri M. Ferkous M’barek, cet ensemble ne fait que traduire sur le terrain les projets lancés par l’université. « C’est un véritable pôle scientifique composé de plusieurs unités scientifiques, d’un centre de recherche en sciences humaines et sociales, d’une unité de recherche en physique théorique, d’une unité en médiation de culture scientifique et des labos qui sont affiliés au centre de recherche en mécanique, implanté à Chaabersas, en plus de deux plates-formes technologiques destinées au centre de recherche en biotechnologie ». dira-t-il, avant d’ajouter « qu’il y a aussi un incubateur devant servir aux diplômés porteurs de projets d’entreprise à réaliser et d’où ils peuvent faire aboutir leurs recherches. Cet incubateur est relié à l’Endrovet dont le siège est à Alger. Et tout cela, a-t-il conclu, répond à la nouvelle politique du secteur qui est la recherche appliquée ».

La délégation ministérielle avait auparavant, tôt le matin, effectué une virée dans la wilaya de Skikda.

Plusieurs structures ont été inaugurées dont un complexe universitaire de 8 000 places destiné à desserrer l’étau sur l’université du 20 Août 1955 de la ville côtière, devenue trop exiguë pour prendre en charge le nombre de plus en plus important d’étudiants de la région, une cité universitaire a également été mise à la disposition des étudiants et devra recevoir son premier lot de résidents dès cette rentrée.
Le ministre a, par ailleurs, supervisé un projet actuellement à l’arrêt de 200 logements de fonction destinés aux enseignants, lesquels enseignants profitant d’ailleurs du passage du ministre n’ont pas manqué de soulever certains soucis, notamment celui du retard accusé par ce projet qui, avaient-ils précisé à l’hôte de l’antique Rusicada traine depuis 2013.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email