Rentrée scolaire à Ghardaïa : Grogne des parents dans une école primaire – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Rentrée scolaire à Ghardaïa : Grogne des parents dans une école primaire

Rentrée scolaire à Ghardaïa : Grogne des parents dans une école primaire

Sept jours depuis la rentrée scolaire et il y a déjà des fausses notes dans plusieurs établissements scolaires de Ghardaïa. Les parents d’élèves, plus d’une cinquantaine, de l’école primaire Cheikh Saïd-Kerbouche, située à Ioulaoualène, à Belghanem, ont décidé d’observer un sit-in dans la cour même de l’école, et ce le premier jour de la rentrée, jugeant que l’établissement scolaire de leurs enfants est confronté à une multitude de problèmes. Ces derniers dénoncent le délabrement constaté dans cet établissement scolaire. 

Dans un P.-V., établi à l’issue de cette protestation par un groupe de parents d’élèves, ils listent une série de carences observées en cette rentrée du 21 septembre 2022.

Dans le P.-V., ils dénoncent notamment la surcharge des classes (plus de 50 élèves dans certaines classes), l’absence d’eau potable au sein de l’établissement, la corrosion ayant envahi le réservoir de stockage d’eau, l’insuffisance des WC (8 WC pour 400 élèves) ainsi que l’état de délabrement très avancé de ces derniers, les impuretés de la cantine scolaire, et enfin l’état déplorable dans lequel se trouvent certaines classes, qui manquent d’éclairage et de système adéquat de chauffage, en plus de la fissuration des murs et la dégradation des portes et fenêtres.

Enfin, ces parents d’élèves, bien soutenus par l’association des parents d’élèves de cet établissement, notent dans le même P.-V., adressé aux autorités concernées, qu’ils ne mettront fin à leur mouvement de protestation que si le directeur de l’éducation et le P/APC de la wilaya de Ghardaïa viennent constater de visu la situation déplorable de cet établissement.  

Rencontré et interrogé par le Jeune Indépendant à l’entrée de cette école primaire, Meriem, parente d’élève, a affirmé : « Depuis la rentrée scolaire et devant la dégradation de certaines parties de cette école primaire, nous vivons dans l’inquiétude. Nous craignons pour notre progéniture mais aussi pour leur rendement scolaire dans de telles conditions déplorables. Le danger menace en permanence les 400 élèves de cet établissement. Les murs de certaines classes sont vraiment fissurés. » Elle a ajouté, inquiète : « Je me demande que faisaient les responsables concernés de l’APC de Ghardaïa durant toute la trêve scolaire estivale ? Ils ont eu tout le temps pour procéder aux réparations qui s’imposent au niveau des établissements scolaires à travers la localité. »    

Pour sa part, un élu de l’APC de Ghardaïa a précisé que l’APC s’apprête à lancer, dans les prochains jours, une campagne de réfection et de réparation dans quelques établissements scolaires. Mais l’année scolaire est déjà entamée et les élèves ne devraient, en aucune façon, être perturbés dans leur scolarisation. 

 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email