-- -- -- / -- -- --
Nationale

Rentrée professionnelle  : Les engagements de Merabi 

Rentrée professionnelle  : Les engagements de Merabi 

Le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Yacine Merabi, a affirmé ce lundi, à Alger, l’engagement de son secteur à adopter des mécanismes de travail conformes à la politique et à la stratégie du gouvernement visant à améliorer la qualité de la formation et à répondre aux exigences du marché du travail.

Présidant l’ouverture de la rencontre nationale de la formation et de l’enseignement professionnels, le ministre a réitéré la grande importance que l’Etat accorde à faire de la formation professionnelle un moyen de promouvoir les opportunités d’emploi des jeunes et de relancer l’économie nationale en répondant aux exigences du marché du travail par la fourniture d’une main-d’œuvre qualifiée. 

A cet effet, le ministère a pris plusieurs mesures en vue d’assurer toutes les conditions pédagogiques, humaines et matérielles à même de garantir une rentrée répondant à la demande nationale sur la formation. En termes de chiffres, M. Merabi a fait savoir qu’au titre de la rentrée professionnelle de ce mois de septembre, 412 340 nouveaux postes pédagogiques seront ouverts dans 401 modes de formation, dont 116 spécialités destinées aux candidats avec le niveau de terminale et 137 spécialités pour les formations de petite durée. Le ministre a fait état d’une hausse de 5,78% dans le nombre de postes pédagogiques par rapport à la session de septembre 2021. 

La prochaine rentrée professionnelle s’inscrit dans le cadre de la poursuite du programme du secteur visant essentiellement à diversifier les modes et dispositifs de formation et à adapter les formations aux besoins de l’économie nationale en termes de main-d’œuvre qualifiée et de besoins du marché de l’emploi, et ce en insistant sur la promotion et le développement du mode de formation par apprentissage. 

Selon la politique du secteur, a indiqué M. Merabi, les offres de formation et les spécialités ouvertes sont orientées vers les secteurs prioritaires dans le cadre de la relance de l’économie. Dans cette optique, le secteur a axé les offres de formation sur des filières liées essentiellement à l’hôtellerie, à la restauration, au tourisme et à l’artisanat, à l’environnement, à la numérisation et aux énergies renouvelables, ainsi qu’aux spécialités relevant de l’industrie agroalimentaire, de l’agriculture et des travaux publics. 

Le premier responsable du secteur a également évoqué les nouvelles spécialités qui vont être introduites au titre de cette rentrée dans certaines wilayas. Il s’agit, entre autres, de la production pharmaceutique, de l’aquaculture, de l’exploitation des programmes d’approvisionnement en eau potable, du soudage des conduites pétrolières et du traitement et transformation des peaux en état brut.

Dans un autre volet, et dans le cadre de l’accompagnement de l’encadrement pédagogique, le ministre a indiqué qu’au cours de cette année, le secteur a exploité tous les postes budgétaires, dont le nombre est de 73 907, tous corps confondus. « Le secteur espère bénéficier de 985 autres postes budgétaires, permettant l’encadrement de 24 centres de formations en cours de réalisation », a indiqué le ministre. Il a tenu à souligner que l’orientation vers la formation est un investissement pérenne pour former la ressource humaine, qui nécessite l’accompagnement de tous les principaux acteurs, à savoir les entreprises économiques, les agences de soutien et les partenaires sociaux.

Il a rappelé que son département s’apprête au lancement, dès cette rentrée, du jumelage pédagogique entre les établissements du secteur, et ce à travers le territoire national. Il a précisé que cette opération permettra aux stagiaires et aux cadres des différentes wilayas du Sud de bénéficier de la formation et de l’enseignement professionnels dans diverses spécialités dans les établissements du secteur à travers le pays. Cette initiative, qui vise à créer une dynamique de développement dans le secteur, dans toutes les wilayas du pays, a pour vocation de favoriser les interactions entre les stagiaires des différentes régions, a-t-il ajouté. 

Par ailleurs, M. Merabi a signé de nombreuses conventions de partenariat avec des organismes et institutions à l’effet de rendre la formation professionnelle « plus efficace et plus performante, et capable d’accroître les opportunités et les offres d’embauche en faveur des stagiaires ».  

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email